12:01

La mairie de Paris annonce "la levée du préavis de grève" de ses éboueurs, qui menaçait toute la période des Jeux olympiques, après la conclusion d'un accord sur une "revalorisation du régime indemnitaire"

La mairie de Paris a annoncé "la levée du préavis de grève" de ses éboueurs, qui menaçait toute la période des Jeux olympiques (26 juillet - 11 août), après la conclusion d'un accord sur une "revalorisation du régime indemnitaire". A l'image de leurs collègues marseillais, les éboueurs parisiens ont levé le préavis de grève qui concourait jusqu'au JO.

"Hier mardi, un accord a été trouvé afin de permettre la levée du préavis de grève qui courait sur six journées de mai - les 14, 15, 16, 22, 23 et 24 - puis du 1er juillet au 8 septembre", a annoncé dans un communiqué la mairie, dirigée par la socialiste Anne Hidalgo.

"Une revalorisation du régime indemnitaire a été entérinée: 50 euros bruts par mois à compter de juillet 2024 puis 30 euros bruts par mois à compter de janvier 2025", précise la mairie, qui ajoute qu'un "cycle de discussion sur des sujets plus spécifiques a par ailleurs été ouvert".

Le cadre des primes pour les agents mobilisés pendant les Jeux Olympiques et paralympiques "reste de 600 euros à 1.900 euros en fonction du degré d'intensification de la charge de travail à l'occasion de la préparation, l'organisation et/ou la participation au déroulement" de l'événement.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
16/mai/2024 - 15h24

J'engage tout le monde et n'importe qui à revendiquer une revalorisation de salaire, sous la menace de faire grève pendant les Jeux Olympiques.  C'est le moment ou jamais, on rase gratis : l'Etat, le gouvernement et les Administrations publiques ont tellement peur de l'image désastreuse que le pays risque de montrer, qu'ils capitulent et acceptent toutes les revendications.

Portrait de Korveg
16/mai/2024 - 14h10

Cela s'appelle du chantage ! Ce n'est pas muni par la loi ?