05/05 19:28

Affaire Kendji Girac - Sa compagne Soraya brise enfin le silence : "Il ne m’a jamais fait de chantage au suicide, que les choses soient claires. Cela n’a jamais existé"

Ce dimanche , la compagne de Kendji Girac, Soraya, prend la parole dans Le Parisien pour enfin livrer sa version des faits. Comme la jeune femme le confie à nos confères, elle n'avait d'abord pas prévu de s'exprimer "car ce n'est pas elle l'artiste". Mais "les choses fausses" qui se disent sur Kendji et son couple la poussent aujourd'hui à briser le silence et à partager sa vérité.

Depuis l'accident survenu lundi 22 avril, Soraya assure être "restée tout le temps à ses côtés". Elle précise : "Depuis sa sortie de l’hôpital, nous sommes ensemble avec notre fille, évidemment.

Sa convalescence va prendre du temps, et je vais rester à ses côtés avec notre fille. On a besoin de se retrouver en famille tous les trois. Comment a-t-on pu dire que j’avais quitté la France avec notre fille ? Je ne comprends pas comment de telles informations ont pu être publiées.".

Soraya assure : "Kendji ne m’a jamais fait de chantage au suicide, que les choses soient claires. Cela n’a jamais existé. Je n’ai jamais subi la moindre violence quelle qu’elle soit de sa part. Je suis catégorique. Il en est incapable. Comment peut-on faire de telles spéculations ? Je veux rétablir la vérité, c’est surréaliste tout ce qui a été dit [ ...] Je suis une femme de caractère, j’ai été élevée dans une famille où les femmes se font respecter, et je n’aurais jamais supporté qu’il en soit autrement. Kendji est d’une gentillesse infinie.

Tout le monde le sait autour de lui. Ceux qui commentent sans savoir font fausse route. Il est incapable de faire du mal à qui que ce soit, sauf finalement à lui-même. Il était depuis quelques mois dans une mauvaise passe, nous en parlions, je sais qu’il va la surmonter et je serai à ses côtés. Il est choqué de s’être infligé autant de mal à lui-même."

Les différents témoignages permettent de donner un profil du couple Kenji-Soraya. Sa compagne n’est pas issue de la communauté des gens du voyage et semble avoir eu du mal à intégrer la famille jusqu’à la naissance de sa fille. Des tensions sont apparues également du fait d'une addiction récente de Kendji Girac à l’alcool.

Elle décrit des situations d’ivresse extrême "des cuites" pouvant durer jusqu’à 48 heures, périodes durant lesquelles "il faisait n’importe quoi" même si, elle le précise, il n’a jamais été violent ni avec elle ni avec leur fille. Par ailleurs, elle évoque une consommation régulière de cocaïne, une à deux fois par semaine.

Selon les témoignages, Kendji Girac aurait beaucoup bu tout au long de la journée du dimanche 21 avril. Elle raconte qu'elle n'a pas suivi Kendji ce soir-là mais s'est couchée avec leur fille dans la caravane. Lui, rentre ivre vers 2h30.

Elle s’agace de son état d’ivresse alors qu’il réveille leur enfant de 3 ans. Il sort alors de la caravane et entre dans sa voiture mettant la musique très fort. Elle lui adresse des SMS pour lui reprocher.

Il part alors avec la voiture. Elle appelle alors le père de Kendji pour lui indiquer son inquiétude de le savoir conduire en état d'ivresse. Après l'intervention du père, il retourne dans la caravane parlant à sa fille. Il est assez agité.

Elle s’agace à nouveau et lui indique qu’elle a décidé, dans ces conditions, de le quitter. C’est là qu’elle entend un coup de feu. Elle ouvre la porte et le trouve un genou à terre, une arme sur le sol.

Elle court alors chercher du secours. C’est là qu’on lui demande de ne rien dire. Quand elle revient vers lui, il a été sorti de la caravane et l’arme n’est plus là.

Un moment de panique. Il voulait à son tour lui faire peur. Il dit avoir voulu simuler un suicide. Mais il a omis de vérifier le chargeur qu’il croyait vide. "J’étais saoul à un point de ne plus savoir quoi faire. J’ai perdu le contrôle ".

"C’est donc volontairement qu’il a insérer le chargeur et volontairement qu’il s’est tiré dessus ". Alors pourquoi ce scénario au moment de l'arrivée des secours, l'intimidation faite aux gendarmes, l'arme cachée dans les ronces ?

Le procureur avance une explication. "Un gitan ne se suicide pas" ajoutant pour des raisons religieuses. "C'est difficilement admis par la famille."

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Blondissime
6/mai/2024 - 08h42

Elle a mis du temps à contredire le Procureur. Des menaces de la part de la communauté ?

Portrait de Lotus14
6/mai/2024 - 09h19

Il faut reprendre les propos du Procureur  celui ci n'est pas menteur !!!

Il y a eu explications  ..... 

Je leur souhaite du Bonheur en famille

J'espère que Kendji aura compris que ce milieu de showbiz  peut détruire  .... combien d'artistes ont plongé dans la drogue l'alcool  et ça rend fou : Il sont tellement sollicités !!!!!! 

Il faut qu'il se fasse soigner ,avec  beaucoup d'amour de Soraya , d' Eva , de ses parents  , de bien choisir ses amis  ,  d'avoir une vie calme et de qualité 

Son public lui pardonnera car on l'aime Kendji

Il faut penser à Soraya , la pauvre , elle doit être traumatisée il faut la protéger !!!! car elle a souffert de vivre avec une personne qui boit et qui se drogue  

J'espère qu'ils vont savoir refaire leur vie avec beaucoup d'amour tous les 3  

Comme dit Kendji c'est l'école de la vie !!!!!!

Il faut qu'il gère sa carrière intelligemment  l'argent ne fait pas le bonheur 

 

Portrait de nina83
6/mai/2024 - 06h16

Le procureur est donc un menteur.... et a tout inventé....

et oui, on doit sauver le soldat Kendji, celui qui nourrit toute la famille, redorer son image est urgent.

Portrait de Beguin
6/mai/2024 - 02h21

Madame s'est trop épanché devant le juge ; et Après l'effroi, ils commencent à reconsidérer le sauvetage de la poule aux oeufs d'or.

Portrait de RODGER17
6/mai/2024 - 02h03
camille352 a écrit :

Etonnant... Cela ne semble pas être le même narratif qu'initialement tenu... par la compagne et par le procureur. Mais en même temps elle vient d'urgence à son secours. Car il s'agit apparemment d'éteindre le feu vite fait pour la survie de la carrière de son compagnon. Personnellement, je ne connais pas du tout ce chanteur et encore moins cette dame.

Tout à fait, cette jeune femme est sûrement amoureuse et après la grave crise de couple c'est l'heure des réconciliations jusqu'à ce que ça "re-pète" à nouveau.

Portrait de camille352
5/mai/2024 - 22h33

Etonnant... Cela ne semble pas être le même narratif qu'initialement tenu... par la compagne et par le procureur. Mais en même temps elle vient d'urgence à son secours. Car il s'agit apparemment d'éteindre le feu vite fait pour la survie de la carrière de son compagnon. Personnellement, je ne connais pas du tout ce chanteur et encore moins cette dame.