22/04 12:01

Près de 500 jours après le verdict rendu en première instance, le procès en appel de deux proches de l’auteur de l’attentat de Nice le 14 juillet 2016 s'est ouvert devant la cour d’assises spéciale de Paris

Près de 500 jours après le verdict rendu en première instance, le procès en appel de deux proches de l’auteur de l’attentat au camion-bélier sur la promenade des Anglais de Nice le 14 juillet 2016 débute aujourd'hui devant la cour d’assises spéciale de Paris.

Mohamed Ghraieb, Franco-Tunisien de 48 ans et Chokri Chafroud, un Tunisien de 44 ans, les deux seuls des huit accusés de première instance à avoir fait appel, avaient été condamnés à 18 ans de réclusion (sur 20 ans encourus) pour participation à une association de malfaiteurs terroriste criminelle.

L’auteur de l’attentat qui a fait 86 morts, dont une quinzaine d’enfants, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un chauffeur-livreur tunisien de 31 ans au caractère instable, a été tué par la police le jour de l’attaque.

« Les victimes attendent principalement que la cour d’appel confirme les condamnations, voire aille au-delà concernant le quantum des peines », a indiqué à l’AFP l’avocate niçoise Me Olivia Chalus-Penochet, qui représente plusieurs parties civiles. Plus de 2.500 personnes se sont constituées parties civiles.

Parmi elles, 230 ont prévu de s’exprimer à la barre. Contrairement à ce qui s’était passé au premier procès ni François Hollande ni Bernard Cazeneuve, à l’époque président de la République et ministre de l’Intérieur, ne devraient en revanche témoigner.

Selon l’association « Une voie des enfants », citée par France Bleu Azur, neuf mineurs devraient témoigner pour la première fois à l’occasion du procès en appel.

Ces enfants ne se déplaceront pas à Paris et livreront leur témoignage depuis Nice. Selon l’avocate de l’association, Me Marie-Pierre Lazard, « il y avait 3.000 enfants présents sur la promenade des Anglais » le soir de l’attaque. « Sept cents ont été suivis par la cellule psychologique spécialement créée après l’attentat », a-t-elle ajouté.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Orwell2024
22/avril/2024 - 15h09

"Mohamed Ghraieb, Franco-Tunisien" ,on attend quoi pour lui retirer la nationalité française ?!

Portrait de Beguin
22/avril/2024 - 12h54

Combien de morts et combien de blessés,  dans l'attentat de nice, dans l'attentat de paris/ Bataclan, certains ont la mémoire courte.