16/04 17:31

Royaume-Uni: Un établissement scolaire de Londres, réputé pour ses règles strictes, remporte son procès contre une élève musulmane qui contestait l'interdiction de faire ses prières dans l'école

Un établissement scolaire de Londres, réputé pour ses règles strictes, a remporté son procès contre une élève musulmane qui contestait  l'interdiction de faire ses prières dans l'école, estimant que cela allait à l'encontre de sa liberté religieuse. Cette élève avait attaqué devant la Haute Cour de justice la Michaela Community School, une école "libre" située à Wembley, un quartier du nord-ouest de Londres, estimant être victime d'une politique discriminatoire. 

Lors du procès, elle a soutenu que la position de l’école sur la prière, qui est l’un des cinq piliers de l’Islam, allait à l'encontre de sa liberté religieuse et représentait "le genre de discrimination qui fait que les minorités religieuses se sentent éloignées de la société". L'école a pour sa part dit que les prières nuisaient à "l'inclusion" entre les élèves. Elle a expliqué les avoir interdites en raison d'un "changement culturel" marqué par de la "ségrégation entre les groupes religieux et une intimidation" parmi les élèves musulmans.

Donnant raison mardi à l'établissement, le juge a estimé qu'il y avait "une connexion rationnelle entre l'objectif de promouvoir l'esprit d'équipe de l'école, l'inclusivité, la cohésion sociale et la politique concernant le rituel de la prière".  "Le désavantage causé aux élèves musulmans par la politique de l'école sur la prière est selon moi contrebalancé par l'objectif de promouvoir les intérêts de l'ensemble (des élèves) de l'école, parmi lesquels les musulmans", a ajouté le magistrat. "Une école devrait être libre de faire ce qui est juste pour ses élèves", a réagi la cheffe de l'établissement, Katharine Birbalsingh. "La décision de la Cour est une victoire pour toutes les écoles", a-t-elle ajouté sur X (ex-Twitter).

Cette école, créée en 2014, est souvent présentée dans les médias comme "la plus stricte" du Royaume-Uni. Elle est financée par l'Etat mais sa gestion est indépendante. Elle a été co-fondée par Suella Braverman, ancienne ministre de l'Intérieur, très à droite. "Nous sommes différents. Nous rendons la tradition à la mode", est-il écrit sur le site internet de l'école. Au procès, il a été dit que la moitié de ses 700 élèves sont musulmans.

La ministre de l'Education Gillian Keegan a salué le jugement, affirmant que les chefs d'établissement "étaient les mieux placés pour prendre des décisions concernant leur école". "Michaela est une excellente école et j'espère que ce jugement va donner aux directeurs des écoles la confiance pour prendre de bonnes décisions pour leurs élèves".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
17/avril/2024 - 12h43

Bravo pour cette décision.

L'Europe ne doit pas devenir une théocratie musulmane comme l'Iran.

Portrait de kylun2004
17/avril/2024 - 08h02
Ceez a écrit :

L'Angleterre leur a toujours tout passé, mais c'est toujours pas assez. Ils continueront toujours à forcer pour islamiser le moindre cm. C'est un cancer. 

exactement.

 

cela s'appelle une invasion

 

Portrait de Wouhpïnaise
16/avril/2024 - 18h07
BREIZ Mike a écrit :

Exemple à suivre en France

En France la question ne se pose pas puisque le port du voile est illégale dans les écoles, collèges et lycées. Ce qui n'est pas le cas au Royaume-Uni.

Portrait de BREIZ Mike
16/avril/2024 - 17h45

Exemple à suivre en France