15/04 10:13

Emmanuel Macron : Attaque menée par l'Iran : "Nous allons tout faire pour éviter l'escalade" / Cérémonie d'ouverture des JO : "Elle est maintenue sur la Seine, mais il y a un plan B et un plan C"

10h11: Le point sur ce que l'on sait

J-100 : Emmanuel Macron a lancé lundi le compte à rebours des Jeux olympiques de Paris en rassurant sur la sécurité autour de la cérémonie d’ouverture sur la Seine, esquissant pour la première fois des « plans B et C » en cas de menace terroriste.

« Cette cérémonie d’ouverture » le long du fleuve de la capitale, le 26 juillet, « c’est une première au monde. On peut le faire et on va le faire », a dit le président de la République dans une interview sur BFMTV et RMC depuis le chantier du Grand Palais, à Paris, qui doit abriter plusieurs épreuves. Mais « il y a des plans B et même des plans C », « et on les prépare en parallèle », a-t-il ajouté. Le chef de l’Etat avait déjà assuré que des scénarios de repli étaient envisagés. Pour la première fois, il a commencé à les détailler.

« On fera une analyse en temps réel » des risques, a-t-il ajouté. « On a une cérémonie qu’on prépare qui serait limitée au Trocadéro par exemple, et donc on ne ferait pas toute la Seine », « voire qu’on rapatrierait dans le stade de France », « parce que c’est ce qui se fait classiquement », a-t-il expliqué. Jusqu’ici, l’exécutif excluait officiellement un repli au Stade de France, notamment parce que l’enceinte de Seine-Saint-Denis reçoit des épreuves avant le 26 juillet.

Emmanuel Macron a néanmoins tenu à rassurer sur le dispositif de sécurité permettant de tenir le scénario fluvial, toujours privilégié. « On a anticipé, on met en place un périmètre de sécurité qui va être très large, où on va cribler tous les gens qui rentrent et qui sortent », a-t-il insisté.

Pour assurer au mieux la sécurité, la dimension de la fête a d’ailleurs été revue à la baisse: le nombre de spectateurs pouvant y assister gratuitement est passé de 500.000 à 222.000. Avec ceux qui ont payé leur place en bas des quais, ils devraient être quelque 320.000 au total.

A trois mois du lancement de cet événement planétaire, et alors que les nuages s’accumulent à l’international, le président a aussi tenté de relancer l’utilité diplomatique des Jeux.

La France va « tout faire pour avoir une trêve olympique », a-t-il déclaré, promettant d’y travailler notamment avec le président chinois Xi Jinping. « Je lui ai demandé de m’aider », a-t-il ajouté, confirmant au passage sa venue à Paris « dans quelques semaines ». Il est attendu début mai, selon des sources diplomatiques.

L’Assemblée générale de l’ONU a appelé dès novembre tous les pays du monde à respecter la traditionnelle « trêve olympique » à l’occasion des Jeux de Paris.

10h00: La France a procédé à « des interceptions » de missiles et drones iraniens visant Israël dans la nuit de samedi à dimanche à la demande de la Jordanie, a confirmé lundi Emmanuel Macron qui veut « tout faire pour éviter l’embrasement » au Moyen-Orient. « Nous avons une base aérienne en Jordanie (...) L’espace aérien jordanien était violé par ces tirs. Nous avons fait décoller nos avions et nous avons intercepté ce que nous devions intercepter », a déclaré le président français sur les chaînes BFMTV-RMC.

En décidant de « frapper Israël » depuis son sol, l’Iran a provoqué « une rupture profonde » et « ce qui s’est ouvert est très dangereux en termes de réaction », a-t-il estimé.

« Nous allons tout faire pour éviter l’embrasement (...) et donc essayer de convaincre Israël qu’il ne faut pas répondre en escaladant, mais plutôt isoler l’Iran, réussir à convaincre les pays de la région que l’Iran est un danger, accroître les sanctions, renforcer la pression sur les activités nucléaires et puis retrouver un chemin de paix dans la région », a-t-il déclaré.

La France parle « à tous les pays de la région (...) Ce qu’on essaie d’être, c’est une puissance médiatrice », a ajouté le président français qui va reparler dans la journée au Premier ministre israélien. Mais ce sont « les Américains qui ont un rôle très important à jouer pour contenir l’Iran », a-t-il reconnu.

08h22: Emmanuel Macron parle de l'attaque contre Israël : "C'est une victoire pour Israël et nous allons tout faire pour éviter l'escalade. La situation est très instable. Il faut que la réponse soit proportionnée. Paris a procédé à des "interceptions" à la demande de la Jordanie.  L'Iran a répondu de manière disproportionnée à l'attaque de son consulat à Damas en envoyant des drones et des missiles sur Israël samedi. C'est une action "très dangereuse" et "inédite". Il faut limiter l'Iran pour éviter qu'elle ne produise des drones et des missiles."

Emmanuel Macron annonce la tenue d'un "sommet international" avec le comité olympique la veille du début des JO. Il portera notamment sur le sport et l'alimentation, l'éducation. "Tous les objectifs des Nations unies permettant de donner plus d'avenir à notre jeunesse", a-t-il résumé. La fédération de Russie ne sera pas invitée à y participer, en raison de la guerre en Ukraine.

Emmanuel Macron confirme maintenir la cérémonie d'ouverture des JO sur la Seine : "Les terroristes veulent nous empêcher de rêver". Emmanuel Macron a défendu le maintien de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques sur la Seine. "On peut le faire et on va le faire", a-t-il martelé. Il a insisté sur "les moyens de renseignements et d'intelligence", notamment cyber, pour la sécurisation de cette cérémonie inédite.

Mais il y a des plans B et des plans C. Pour tout dire, il y a un plan pour rapatrier la cérémonie au Trocadéro et une pour tout ramener au Stade de France.

Emmanuel Macron dit "espérer" que la chanteuse Aya Nakamura se produira pour la cérémonie d'ouverture, tout en précisant qu'elle doit pour cela accepter d'être présente. Il dénonce par ailleurs les propos "racistes" dont elle a été victime, alors que son nom était évoqué ces dernières semaines pour la cérémonie d'ouverture.

.

08h00: Emmanuel Macron lance symboliquement ce matin le compte à rebours des Jeux olympiques de Paris : il commence par une interview sur BFMTV et RMC à 8H20, avant une inspection de chantier du Grand Palais, à Paris. 

Un entretien auquel participeront trois des consultants olympiques du groupe : David Douillet (double champion olympique de judo et ancien ministre des Sports de Nicolas Sarkozy), Marion Bartoli (vainqueur de Wimbledon et animatrice de l’émission « Bartoli Time » sur RMC) et Rémy Boullé (médaillé de bronze paralympique en canoë-kayak).

Organisation des Jeux olympiques, chances de médailles françaises, défis logistiques et humains, attentes et crainte des Français sur les transports, la sécurité ou le risque d’attentats, le Président de la république répondra aux questions d’Apolline de Malherbe.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de KERCLAUDE
15/avril/2024 - 15h38

En résumé Il vient pour parler de quoi??

 

Portrait de MICMAH458
15/avril/2024 - 14h11

Etant donné ses grandes réussites tant internationales que concernant la France, et comme la parole de la France s'est très nettement dévalorisée depuis les 2 ou 3 derniers présidents, j'aimerais autant qu'il n'aille pas mettre son grain de sel dans le différend israélo-palestinien, il ne pourra qu'envenimer les choses et, une fois de plus, engager notre pays dans des conflits qui lui sont extérieurs et pour lesquels nous n'avons aucune responsabilité.

Portrait de kuwabara
15/avril/2024 - 10h50

et le planB pour la dette de la france?? a part taxer les pauvres et taper dessus?

Portrait de imposteur
15/avril/2024 - 09h47

Il est vraiment sur une autre planète, le monde est en guerre potentiel et lui il demande du rêve.... ses jeux vont être annulé car il y aura trop de menace, et il suffit d'un seul "evenement" durant cette période pour que tout s'arrette 

Portrait de kuwabara
15/avril/2024 - 09h05

ca va couter combien au francais , pour eviter l escalade ??

Portrait de rareudofemmoi-6934
15/avril/2024 - 08h47
Archimede a écrit :

Si L'iran peut essayer de tuer des milliers de civils Israéliens, (juifs et arabes sans distinction)  essayer de détruire les lieux saints des trois religions monothéistes et s'en sortir sans un monumental retour de bâton, c'est donc une victoire pour l'iran et les mollahs nazislamistes.

Si le dôme de fer n'avait pas fonctionné, la riposte Israëlo-américaine aurait vitrifié le monde musulman tout entier. L'islam est passé à deux doigts de disparaitre.

Essayer n'est pas gagner ! Surtout que 99% des menaces ont été neutralisées. Au contraire l'Iran a montré son inefficacité.