10/04 11:20

Le procès pour dénonciation calomnieuse de Jonathann Daval, qui purge une peine de 25 ans de réclusion pour le meurtre de son épouse Alexia, à l’encontre de son ancienne belle-famille s’ouvre cet après-midi à Besançon

Le procès pour dénonciation calomnieuse de Jonathann Daval, qui purge une peine de 25 ans de réclusion pour le meurtre de son épouse Alexia en 2017, à l’encontre de son ancienne belle-famille, s’ouvre mercredi à 13H30 devant le tribunal correctionnel de Besançon. Le parquet a requis l’extraction de prison du prévenu, aujourd’hui âgé de 40 ans, pour qu’il assiste à son procès.

Le meurtrier d’Alexia Daval, jeune femme dont l’histoire avait ému et passionné les Français en pleine vague #MeToo, est cité à comparaître par Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, parents d’Alexia, leur fille Stéphanie et son mari Grégory Gay. Le principal plaignant, Grégory Gay, avait été accusé par Jonathann Daval pendant l’instruction en 2018 d’avoir assassiné Alexia, dans le cadre d’un complot familial.

« Sa vie a été bouleversée par ces accusations, le regard des gens sur lui a changé », a expliqué à l’AFP l’un de ses avocats, Jean-Hubert Portejoie, qui entend « laver l’honneur » de son client. Jonathann Daval, qui avait reconnu être l’auteur du meurtre, s’était rétracté lors d’une audition le 27 juin 2018.

Il avait alors affirmé que son beau-frère avait étranglé Alexia, en tentant de la maîtriser lors d’une crise d’hystérie, et que la famille avait passé « un pacte secret pour étouffer l’affaire ». Six mois plus tard, il avait finalement reconnu avoir menti lors d’une confrontation émouvante: sa belle-mère Isabelle Fouillot avait obtenu de nouveaux aveux en lui montrant une photo du chat du couple, Happy. « Si tu veux qu’on te pardonne, il faut qu’on comprenne », lui avait-elle dit.

Grégory Gay avait déposé une plainte pour « dénonciations calomnieuses » dès 2018, mais le parquet l’avait classée sans suite, d’où cette citation à comparaître directement devant le tribunal.

Le prévenu encourt cinq ans de prison, une peine qui serait confondue avec sa condamnation pour meurtre. Sa belle-famille demande 60.000 euros de dommages et intérêts, dont 30.000 euros pour Grégory Gay, 10.000 euros pour la soeur d’Alexia et 10.000 euros pour chacun des parents.

Pour la défense, « l’objet de ce procès, c’est l’argent, rien d’autre ». « Ce procès a déjà eu lieu pendant l’instruction et le procès d’assises: Jonathann Daval a reconnu qu’il avait menti, il a expliqué pourquoi et il a présenté ses excuses », selon son avocat, Randall Schwerdorffer.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de EDEN12
10/avril/2024 - 14h34

Ca lui fera une sortie !