26/03 17:31

Un opposant au projet d’autoroute A69 Toulouse-Castres, accusé d’avoir lancé une pierre sur un gendarme fin février à Saïx, dans le Tarn, condamné à six mois de prison ferme par le tribunal de Castres

Un opposant au projet d’autoroute A69 Toulouse-Castres, accusé d’avoir lancé une pierre sur un gendarme fin février à Saïx, dans le Tarn, a été condamné lundi à six mois de prison ferme par le tribunal de Castres. Le parquet avait requis huit mois ferme à l’encontre de cet homme de 31 ans, jugé pour « violence sans incapacité », aggravée par l’usage ou la menace d’une arme et la dissimulation du visage.

Le prévenu, qui compte deux mentions à son casier judiciaire, dont une en 2016 pour violence avec menace ou usage d’une arme pendant le mouvement « Nuit debout » contre la loi travail, a nié les faits à l’audience. Il était accusé d’avoir lancé une pierre du ballast de la voie ferrée, en contrebas de la « Zone à défendre » créée par les opposants à l’A69, en marge d’une tentative de ravitaillement des militants qui campaient dans des arbres pour empêcher leur abattage prévu pour la construction de l’autoroute.

Selon les photos décrites par le président du tribunal de Castres, « l’individu portait un casque, un haut noir et une lampe frontale au cou, il avait un projectile dans la main ». « Est-ce vous? », demande-t-il. « Difficile à dire, on était plusieurs », se défend le prévenu. « Je n’ai rien jeté sur les forces de l’ordre », affirme-t-il.

« L’expression de ses idées ne peut pas justifier l’exercice de violences », a estimé pour sa part la substitute du procureur de la République, Claire-Marie De Agostini. Selon le parquet, l’enquête s’appuie sur « une description très précise et l’exploitation de vidéos ».

En revanche, pour l’avocate du prévenu, Claire Dujardin, qui a plaidé la relaxe, il n’y avait « pas suffisamment d’éléments » pour le condamner. « Nous n’avons pas la certitude que la personne vue à 16H30 a jeté des projectiles », a-t-elle ajouté, soulignant que les auditions des deux gendarmes ayant porté plainte étaient contradictoires.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Quiaios
27/mars/2024 - 07h06

Visage caché, arrestation immédiate, sauf pour  Zorro ou un un bal masqué.

Portrait de Bigpower
27/mars/2024 - 06h42

Il y a un peu moins de zèle dans les cités, où nos racailles peuvent caillasser la police et les pompiers tranquillement, en toute impunité...

Portrait de Koikilencoute
26/mars/2024 - 22h17

Pourquoi six mois de prison "ferme", puisque pour moins de 2 ans, de toute façon il n'ira pas en prison ?

Portrait de Toftof
26/mars/2024 - 21h02

Si seulement tous ceux qui caillassent les forces de l'ordre avec une capuche et une cagoule allaient en prison .