25/03 09:25

Inceste : L'actrice Vahina Giocante bouleverse les téléspectateurs de "Sept à huit" en racontant les agressions sexuelles de son père, qui ont débuté quand elle avait 4 ans - Vidéo

L'actrice Vahina Giocante a bouleversé les téléspectateurs de "Sept à huit" sur TF1 en racontant à Audrey Crespo-Mara l'inceste dont elle a été victime de la part de son père. (Interview complète en vidéo en bas de page)  Selon elle, les années d'inceste débutent lorsqu'elle a "quatre ou cinq ans" et se poursuivent jusqu'à ses "dix, onze ans". C'est dans son livre ‌intitulé "À corps ouvert" (Éditions Robert Laffont), que l'actrice Vahina Giocante a raconté ce traumatisme d'enfance.

Dans son livre, elle écrit : "Et si c'était le moment de la transparence, du partage et du courage ?" Après 20 ans de thérapie, Vahina Giocante souhaite désormais aider les enfants meurtris.

Son premier souvenir de l'inceste remonte à ses quatre ou cinq ans, "au moment d'un bain", avec son père. "Il y a cette notion de curiosité, de découverte", confie-t-elle. Elle se remémore "des caresses".

Sa mère n'est pas présente, ses parents se sont séparés quand Vahina Giocante avait un an et demi. "J'étais en vacances chez lui, donc l'espace était très libre, très propice à ce genre de moment": 

C'est une sorte de câlin qui bascule et qui s'intensifie avec les années, Dieu merci pas jusqu'à la pénétration mais il ira pourtant jusqu'à lui demander de lui faire une fellation, à l'âge de 7 ans. On dépasse la limite de la tendresse d'un père et on passe au désir d'un homme".

Ce père lui fait ensuite porter le poids de la culpabilité, la sommant de ne rien dire, au risque qu'ils finissent tous deux en prison ou séparés à jamais...

"Ce genre de père mérite vraiment une castration. Le silence augmente et accentue cette sensation de honte […] vous grandissez et cette honte grandit avec vous", explique ensuite la comédienne, qui a alors simplement demandé à ne plus aller chez son père. Jusqu'à ce jour où elle vécut un autre choc, en réalisant que sa petite sœur de 8 ans est elle aussi victime des mêmes violences sexuelles. Ma mère me dit 'tiens c'est étrange, ta sœur ne veut plus voir ton père comme toi à l'époque. J'ai alors senti le sol se dérober sous ses pieds."

Face à cette réalité insupportable, Vahina trouve le courage de confronter son père. Il nie les violences sur sa sœur et mais avoue à demi-mots celles à son sujet. 

L'enquête dure deux ans. Vahina Giocante revoit son père au palais de justice. Le moment "le plus difficile", pour elle. "Je vois de la haine dans son regard, je le vois comme un animal pris au piège qui est prêt à dévorer sa propre patte pour s'en sortir.

Et cette patte, c'est moi", se rappelle-t-elle.

Vahina Giocante qualifie de "surréaliste" la scène qui s'est déroulée à l'époque devant le juge : "Il se positionne en victime et à un moment donné, il dit : 'Ma fille a toujours été une perverse, et quand elle était enfant, c'est elle qui essayait à tout prix de jouer avec mon sexe dans le bain, mais je vous promets que je la tenais à distance'." 

Le père de Vahina Giocante est "condamné à trois ans de prison, un avec sursis retrait de ses droits civiques et familiaux, et un franc symbolique"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Glaucus
25/mars/2024 - 14h17

Histoire super glauquesmiley