29/02 09:47

Interrogée au Sénat, l'actrice Judith Godrèche demande une commission d'enquête contre les violences sexuelles dans le milieu du cinéma - VIDEO

L'actrice Judith Godrèche a demandé, lors d'une audition au Sénat l'ouverture d'une commission d'enquête sur les violences sexistes et sexuelles dans le milieu du cinéma.

Mme Godrèche, devenue une figure de proue de la lutte contre les violences sexuelles sur les enfants depuis qu'elle a porté plainte, après des décennies de silence, contre les réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon, était auditionnée par la délégation aux droits des femmes au Palais du Luxembourg.

Au-delà du 7e art, elle a rendu un hommage appuyé au juge Edouard Durand, l'ancien dirigeant de la Ciivise, cette commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants, en pleine crise, et plaidé pour protéger les enfants victimes de violences sexuelles.

"Cette famille incestueuse du cinéma n'est que le reflet de toutes ces familles" touchées par ces violences, a déclaré Judith Godrèche devant la délégation sénatoriale, précisant avoir reçu 4 500 témoignages de victimes sur une adresse électronique qu'elle a ouvert à cet effet.

Mme Godrèche a également demandé d'"imposer un référent neutre sur les tournages avec un mineur, un référent qui n'est pas payé par la production, qui est formé", et "qu'un enfant ne soit jamais laissé seul sur un tournage", avec "un système de contrôle plus efficace". Elle souhaiterait aussi "un coach d'intimité pour les scènes qui impliquent" des scènes à caractère sexuel.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
29/février/2024 - 16h06
christ59200 a écrit :

J'ai écouté pendant un quart d'heure... Mais qu'est ce que c'était chiant... Goréche qui s'écoutait parler... Des intervenants qui s'auto-congratulaient... Super soporifique... Un exemple on demande aux personnes de poser les questions de faire le plus court possible... La première intervenante prends  2 minutes à expliquer comment elle va aller directement à la question. C'est pas ce genre de truc qui va faire avancer le schmilblick !!!Et toutes ces plaintes qui arrivent des décennies après les faits on finit par douter même si on a envie de chastrer les prédateurs....

Discours décousu et Soporifique

Portrait de Beguin
29/février/2024 - 14h59
Oldelpaso a écrit :

Godreche 14 ans - Jacquot 40 ....

Macron 17 ans - Trogneux 36  ...

2 poids, 2 mesures ???

Macron avait 13 ans

Portrait de Oldelpaso
29/février/2024 - 14h36

Godreche 14 ans - Jacquot 40 ....

Macron 17 ans - Trogneux 36  ...

2 poids, 2 mesures ???

Portrait de Picapel
29/février/2024 - 13h46

Je suis sûrement un cas isolé et je vais en prendre plein les dents.

Qu'elle dénonce les salauds qui profitent de la jeunesse des actrices, je suis d'accord avec elle ! Elle affirme avoir réagi violemment en entendant cet autre salaud de Miller raconter sa vie ! Elle a compris que sa vie était basée sur un mensonge ! Ok ! Mais si elle était trop jeune pour le comprendre car émerveillée par ce qu'elle vivait dans le monde du cinéma ; qu'en était il de ses parents ? ils s'en foutaient ? pourquoi ?

Mais je dis et je répète que son cas relève de la maltraitance parentale ! Ses parents étaient divorcés : OK ! Cela veut-il dire qu'ils n'ont plus d'autorité pour l'éducation et la surveillance des actes de leur fille !

Accepter qu'une gamine de 15 ans emménage avec un mec qui pouvait être son père ne les a pas interpellés ?? sauf erreur de ma part l'un des deux était psychologue ! il ne savait pas que ce genre de situation pouvait ressurgir dans la vie de sa fille ! Qu'est ce qui a guidé leur attitude ? leur fille était un cobaye à étudier ? elle rapportait suffisamment d'argent pour qu'ils se taisent eux et ferment les yeux !

Je pense qu'en se taisant pendant 30 ans ou plus au lieu de dénoncer tout de suite elle fait le jeu des prédateurs actuels !

IL FAUT LES DÉNONCER TOUT DE SUITE ! 

Portrait de christ59200
29/février/2024 - 13h37

J'ai écouté pendant un quart d'heure... Mais qu'est ce que c'était chiant... Goréche qui s'écoutait parler... Des intervenants qui s'auto-congratulaient... Super soporifique... Un exemple on demande aux personnes de poser les questions de faire le plus court possible... La première intervenante prends  2 minutes à expliquer comment elle va aller directement à la question. C'est pas ce genre de truc qui va faire avancer le schmilblick !!!Et toutes ces plaintes qui arrivent des décennies après les faits on finit par douter même si on a envie de chastrer les prédateurs....

Portrait de Vernon
29/février/2024 - 13h23
Beguin a écrit :

La chasse à l'homme est ouverte,  quel dommage pour les hommes "bien"

Les hommes bien n'ont rien à craindre, rassurez-vous! Perso je ne me sens pas menacer. Il faut arrêter avec votre "chasse à l'homme" ! Il n'y en a aucune, les femmes qui dénoncent ces violences n'ont à y gagner. Concernant Judith Godreche, elle sait très bien que les grands décideurs dans le cinéma sont des hommes, elle risque de se faire blacklister. Elle passe outre car elle a trop souffert et garder pour elle ce qu'elle a vécu, justement à cause de types qui déclarent qui si on dénonce les agresseurs, c'est une chasse à l'homme. Sidérant, ce manque de solidarité avec les femmes.

Portrait de Beguin
29/février/2024 - 13h22
mbagnick a écrit :

Il faut continuer à subventionner le cinéma à coups de millions. Milieu de pourris gauchistes immigrationnistes.

Ouais, c'est pas faux 

Portrait de Beguin
29/février/2024 - 13h21
Talya a écrit :

Je pense que d'autres noms de réalisateurs vont tomber. C'est tout ce système qui est pourri jusqu'à l'os et tenu majoritairement par des hommes. Et il y a eu une époque (les années 8smiley ou les relations limite incestueuses avec des lolitas étaient à la mode dans le show biz (cf. chansons de Gainsbourg telles "Lemon Incest" et autres). Beaucoup de femmes mûres comme Judith Godrèche en ont été les victimes dans leur jeunesse.

Gainsbourg, claude francois etc....

Portrait de Beguin
29/février/2024 - 12h53

La chasse à l'homme est ouverte,  quel dommage pour les hommes "bien"

Portrait de Talya
29/février/2024 - 12h37

Je pense que d'autres noms de réalisateurs vont tomber. C'est tout ce système qui est pourri jusqu'à l'os et tenu majoritairement par des hommes. Et il y a eu une époque (les années 8smiley ou les relations limite incestueuses avec des lolitas étaient à la mode dans le show biz (cf. chansons de Gainsbourg telles "Lemon Incest" et autres). Beaucoup de femmes mûres comme Judith Godrèche en ont été les victimes dans leur jeunesse.

Portrait de Moraline
29/février/2024 - 11h43
cid a écrit :

chacune prêche pour sa paroisse ..... Pensez-vous qu'il y aura une commission d'enquête pour les femmes de chambre, les vendeuses, toutes ces petites qui restent dans l'ombre et qui doivent "faire avec" .... Ces "artistes" n'ont même pas un mot pour toutes ces femmes en galère. 

Alors je ne voudrais pas avoir l'air de passer pour un sale gauchiste, mais je crois bien que c'est un mouvement "de fond".

Plus on dénonce les abus, plus ils seront difficile à pratiquer. Quel que soit le milieu. Et pour le coup le fait que ça soit quelqu'un de "connu" sert la cause, sinon on n'en aurai tout simplement jamais parlé.

Portrait de Beguin
29/février/2024 - 12h47

Sur un tournage de film avec enfant ou adolescent(e), dans l'intérêt de tout le monde, instaurer un tutorat.

Portrait de Lotus14
29/février/2024 - 10h43

Il n'y a pas que dans le milieu du cinéma  .......

Portrait de Réric
29/février/2024 - 10h36

Excellente proposition de Judith Godrèche.

Il faut que l'Etat arrête de subventionner les pédocriminels 

Portrait de cid
29/février/2024 - 10h06

chacune prêche pour sa paroisse ..... Pensez-vous qu'il y aura une commission d'enquête pour les femmes de chambre, les vendeuses, toutes ces petites qui restent dans l'ombre et qui doivent "faire avec" .... Ces "artistes" n'ont même pas un mot pour toutes ces femmes en galère. 

Portrait de mbagnick
29/février/2024 - 09h50

Il faut continuer à subventionner le cinéma à coups de millions. Milieu de pourris gauchistes immigrationnistes.