28/02 10:31

Le groupe Lagardère, passé sous le contrôle de Vivendi, conclut une deuxième année bénéficiaire de suite avec une hausse de son chiffre d'affaires de 16,6% en franchissant la barre des 8 milliards d'euros

Le groupe Lagardère, passé sous le contrôle de Vivendi, conclut une deuxième année bénéficiaire de suite. Le groupe propriétaire de plusieurs titres de presse et médias a réalisé une hausse de son chiffre d'affaires de 16,6% en franchissant la barre des 8 milliards d'euros de ventes, selon son communiqué mardi.

Le bénéfice du groupe s'établit à 252 millions d'euros, en baisse de 5% par rapport à 2022. "Nous avons réalisé en 2023 des niveaux de performance jamais atteints depuis 15 ans grâce au talent et à l'engagement des équipes du groupe Lagardère", a indiqué Arnaud Lagardère, PDG du groupe, dans le communiqué.

Des résultats portés par la croissance du trafic aérien et l'"excellente performance" de ses activités de distribution dans les gares et aéroports, magasins "duty free" et boutiques Relay, dont le chiffre d'affaires a enregistré un bond de 27,8%, à plus de 5 milliards d'euros.

Ses activités d'édition ont quant à elles connu une croissance modérée de 2,2% de leur chiffre d'affaires, "malgré un marché peu porteur". "Ces résultats sont notamment tirés par le succès de best-sellers en France et au Royaume-Uni, dont le dernier album d'Astérix", commente Arnaud Lagardère dans le communiqué.

Les autres activités du groupe, qui comprennent notamment ses différents titres de presse et médias, ont connu une baisse de 3,3% (calculée à périmètre constant) par rapport à l'année précédente, liée à une baisse des audiences.

Lagardère a annoncé en même temps être entré en négociations exclusives avec le groupe LVMH pour la vente de son titre Paris Match. Le groupe s'est particulièrement félicité de la croissance du résultat opérationnel courant (resop) groupe, son indicateur-clé, en hausse de 82 millions (+18%), à 520 millions d'euros.

Lagardère a également dévoilé une proposition de dividende par action en baisse, à 0,65 euro, "compte tenu de la politique active d'investissement et dans une démarche de réduction de l'endettement net du groupe".

Cette proposition sera soumise à l'approbation de l'assemblée générale des actionnaires le 25 avril. Le capital de l'entreprise, contrôlée depuis novembre par Vivendi, est détenu à près de 60% par le groupe de Vincent Bolloré.

Dans le projet de scission en quatre entités approuvé par le conseil de surveillance de Vivendi, Lagardère devrait rejoindre une société regroupant édition et distribution aux côtés de Prisma Media.

Ailleurs sur le web

Vos réactions