20/02 16:34

Un homme tire dans la tête d’une femme devant le tribunal de Montpellier avant de retourner l’arme contre lui - Le couple était divorcé depuis 2016 - VIDEO

16h32: Fabrice Belargent, procureur de la République de Montpellier, indique lors d'une brève conférence de presse que "l'homme, qui n'était pas connu de la justice, a tiré à deux reprises.". Et de préciser que "le couple avait divorcé", et que "la victime était âgée de 66 ans" "Il n'y avait pas de procédure pour violences intrafamiliales" visant cet homme, a-t-il précisé.

Le couple, divorcé depuis huit ans, avait rendez-vous au tribunal pour évoquer la liquidation de leur patrimoine,"une procédure purement civile", a précisé le procureur de la République. 

Et d'ajouter que "l'ensemble des personnes qui ont vu la scène ont la possibilité d'être prises en charge dès aujourd'hui par une cellule d'urgence"

16h11: Le quartier est bouclé autour de la cité judiciaire. « Il y a des cadavres devant le tribunal ». Ils tirent ! Ils tirent ! Témoignage de Farida sur Midi Libre

 

 

16h08: Dans un post X, le ministre de la justice Eric Dupond-Moretti se dit «horrifié par le féminicide qui a eu lieu devant le tribunal de Montpellier». «Mes pensées vont à la victime et à ses proches. Tout mon soutien au personnel du tribunal», a-t-il déploré , ajoutant qu’une cellule de soutien psychologique a été déclenchée.

 

 

16h00: Selon Le Figaro, l'homme qui était convoqué au tribunal de Montpellier, "a subitement dégainé une arme et a tiré sur son ex-épouse, devant le palais de justice."

Et d'indiquer que "Le divorce daterait déjà de plusieurs années et aucun signe ne laissait penser que l’individu passerait à l'acte, précise une source judiciaire."

Plusieurs témoins rapportent à nos confrères que l’auteur aurait tiré sur sa femme au niveau de la tête, avant de retourner l'arme contre lui.

14h59: Selon Midi Libre, en début d'après-midi, un homme a tiré dans la tête d'une femme sur le parvis du palais de justice de Montpellier (Hérault).

Nos confrères précisent que l'individu a ensuite retourné l'arme contre lui avant de faire feu. L'établissement a été évacué et un large périmètre de sécurité a été mis en place.

"On a entendu deux coups de feu. Tout le monde s'est couché au sol dans les salles d'audience ainsi que dans la salle des pas perdus. On a cru à un attentat. Ça fait un choc. On en tremble encore...", confie un témoin du drame au Midi Libre.

Sur le réseau X, la préfecture de l'Hérault a précisé que "le bilan définitif fait état de 2 morts". "L’évènement est terminé. La zone est sécurisée par les policiers de la DIPN 34. Le préfet est sur site. Une communication sera faite à 16h par le procureur de la République", ajoute-t-elle sur le réseau social.

.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djelloul
21/février/2024 - 07h51

j ai entendu dire que " c etait un gentil , un vrai gentil..."....il hebergeait des ukrainiens chez lui ....mais que suite au divorce il devait se separer de sa grande maison....Heureusement que c etait pas un gros con

Portrait de Ste'ph
20/février/2024 - 20h52
Etienne44 a écrit :

Préfet de l Hérault "l'événement est terminé" comme si c'était un amusement. Il pourrait choisir mieux leur vocabulaire

le terme évènement n'est pas lié à "l'amusement", c'est vous qui êtes à l'ouest

Portrait de Etienne44
20/février/2024 - 16h59 - depuis l'application mobile

Préfet de l Hérault "l'événement est terminé" comme si c'était un amusement. Il pourrait choisir mieux leur vocabulaire

Portrait de dede35
20/février/2024 - 15h56

Et dire qu'on vient d'enterrer 1 mec qui  a abolie  la peine de mort , d'autres s'en chargent TRISTE MONDE