17/02 08:25

Vive émotion à travers le monde et manifestations dans plusieurs villes, après l'annonce de la mort en prison d'Alexeï Navalny, l’opposant le plus virulent à la politique de Vladimir Poutine - Vidéo

Alexeï Navalny, l’opposant le plus virulent à la politique de Vladimir Poutine, est mort en prison, ont annoncé ce vendredi les autorités d’une colonie pénitentiaire retirée de l’Arctique, où il avait été transféré fin 2023. En une douzaine d'années, Navalny, qui a un temps flirté avec le nationalisme, s'est imposé en détracteur numéro 1 de Vladimir Poutine et de son « parti des voleurs et des escrocs », comme il le qualifiait.

Âgé de 47 ans à sa mort, Alexeï Navalny s'est d'abord fait connaître en collaborant à l'organisation de grandes manifestations d'opposition, en 2011 et 2012, finalement réprimées. Cet avocat de formation est arrivé deuxième aux municipales à Moscou en 2013, un tour de force amplifiant sa notoriété.

Harcelé par les autorités, passé plusieurs fois par la case prison, ignoré par les médias officiels, Alexeï Navalny s'est bâti pendant les années 2010 une notoriété 2.0, avec la diffusion d'enquêtes vidéo virales dénonçant la corruption du pouvoir russe, notamment via son site Rospil. Au contraire, Vladimir Poutine refuse même de prononcer son nom. S’il parvient alors à se constituer une base au sein de la jeunesse russe, urbaine et connectée, sa popularité à l'échelle nationale et transgénérationnelle reste très limitée.

Aux Pays-Bas, plusieurs centaines de personnes ont manifesté devant le palais royal à Amsterdam, ainsi que devant l’ambassade russe à La Haye, sur les grilles de laquelle un portrait du défunt a été accroché. Les manifestants d’Amsterdam portaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Poutine est un tueur" et "N’abandonnez pas ", selon l’agence de presse ANP.

En Suisse, quelque 150 personnes se sont réunies place des Nations à Genève, portrait de l’opposant ou bouquet de fleurs blanches à la main, a constaté l’AFP. Une femme portait une pancarte "Putin is a killer" ("Poutine est un tueur").

À Zurich, environ 300 personnes se sont spontanément rassemblées pour une cérémonie commémorative près de la gare principale, a rapporté l’agence Keystone-ATS. C À Londres, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées en face de l’ambassade de Russie, derrière des barrières, portant des pancartes, en anglais ou en russe, disant "Poutine assassin", "Assassins", "Navalny, notre héros", "Nous sommes Navalny", ou encore "Poutine, brûle en enfer."

Emmanuel Macron a salué de nouveau vendredi soir la "mémoire" de l'opposant Alexeï Navalny, dont la mort dans sa prison de l'Arctique dit selon lui "la faiblesse du Kremlin et la peur de tout opposant".

"Je pense ce soir à son épouse, à sa famille, lui qui dément le déclin du courage contre lequel nous mettait en garde (Alexandre) Soljenitsyne", a déclaré le chef de l'Etat français depuis l'Elysée, à l'occasion de la signature d'un accord de sécurité avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky.

Dans la capitale polonaise Varsovie, une manifestation a rassemblé une centaine de personnes devant l'ambassade de Russie, en majorité des jeunes dont beaucoup semblaient bouleversés par la mort du leader de l'opposition.

Des bougies ont été allumées et des fleurs déposées contre le grillage entourant le bâtiment sévèrement gardé de l'ambassade de Russie en Pologne. Les manifestants ont lancé des slogans, dont "Poutine, un assassin", et "Ne jamais oublier, ne jamais pardonner".

Plusieurs centaines de personnes brandissant des portraits du défunt se sont également rassemblées en Lituanie, pays très critique envers la Russie. La manifestation s'est tenue au mémorial des victimes de l'occupation soviétique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
17/février/2024 - 23h48
PhilRAI a écrit :

Sauf que la propagande anti-Poutine c'est tous les jours à toutes les infos sur toutes les chaînes ! Un véritable lavage de cerveaux, au sujet d'une marionnette envoyée par les US et l'UE pour tenter de déstabiliser la Russie. Ingérence manifeste dans les affaires d'un pays étranger.Et puis Macron l'a avoué en disant qu'avec la mort de Navalny c'était l'Europe qui était attaquée. Donc Navalny était bien une taupe de l'UE ! 

Sans doute

Portrait de PhilRAI
17/février/2024 - 17h03
Interstellar a écrit :

Encore une preuve que la Russie est partout et que son pouvoir de nuisance est sans limite : Ses propagandistes viennent même sur le blog de Morandini ! smiley

Sauf que la propagande anti-Poutine c'est tous les jours à toutes les infos sur toutes les chaînes ! Un véritable lavage de cerveaux, au sujet d'une marionnette envoyée par les US et l'UE pour tenter de déstabiliser la Russie. Ingérence manifeste dans les affaires d'un pays étranger.Et puis Macron l'a avoué en disant qu'avec la mort de Navalny c'était l'Europe qui était attaquée. Donc Navalny était bien une taupe de l'UE ! 

Portrait de harmank59
17/février/2024 - 14h30 - depuis l'application mobile

Butons ce didacteur et laissez les Russes allaient aux urnes avec des vrais elections

Portrait de Jacquouille
17/février/2024 - 14h06

VIVE POUTINE

                                                      OKAAAYYYYYYYYYYYY !

Portrait de Jacquouille
17/février/2024 - 14h06

VIVE POUTINE

                                                      OKAAAYYYYYYYYYYYY !

Portrait de Interstellar
17/février/2024 - 11h05
PhilRAI a écrit :

En fait une marionnette des US qui avait pour mission de déstabiliser la Russie, pratique habituelle des US.Il est remarquable de noter que les US accusent sans cesse la Russie de vouloir interférer dans la politique US, alors qu'eux n'hésitent pas à le faire !

 

Encore une preuve que la Russie est partout et que son pouvoir de nuisance est sans limite : Ses propagandistes viennent même sur le blog de Morandini ! smiley

Portrait de PhilRAI
17/février/2024 - 10h57
Interstellar a écrit :

La Russie est dirigée par des criminels qui ne méritent que le mépris. Surtout ne pas sous estimer leur pouvoir de nuisance. Il va falloir nous réarmer et affirmer notre force et nos valeurs.

Les criminels sont les US qui ont provoqué cette guerre et utilisent le massacre des Ukrainiens pour leurs propres intérêts, et contre les intérêts des Européen.  Faut vraiment être stupide pour croire ce que racontent les US qui mentent sans cesse et essayent par tous les moyens de déstabiliser les pays qui les gênent.

Portrait de PhilRAI
17/février/2024 - 10h55

En fait une marionnette des US qui avait pour mission de déstabiliser la Russie, pratique habituelle des US.Il est remarquable de noter que les US accusent sans cesse la Russie de vouloir interférer dans la politique US, alors qu'eux n'hésitent pas à le faire !

 

Portrait de Interstellar
17/février/2024 - 10h50

La Russie est dirigée par des criminels qui ne méritent que le mépris. Surtout ne pas sous estimer leur pouvoir de nuisance. Il va falloir nous réarmer et affirmer notre force et nos valeurs.