15/02 15:48

La plainte en diffamation du footballeur Karim Benzema contre Gérald Darmanin classée sans suite - Le Ministre avait affirmé que le footballeur était en lien «notoire» avec l'organisation islamiste des Frères musulmans

La plainte en diffamation du footballeur Karim Benzema contre le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui l'accusait d'être en lien avec l'organisation islamiste des Frères musulmans, a été classée sans suite par la justice française.

« La plainte de M. Benzema », reçue le 16 janvier, « est relative à des propos qui ne lui imputent aucun fait qui soit de nature à porter atteinte à son honneur ou à sa considération », peut-on lire jeudi dans un communiqué du procureur général près la Cour de cassation, Rémy Heitz.

La décision prise par une commission de la Cour de justice de la République (CJR) « n'est susceptible d'aucun recours », précise-t-il.

Le Ballon d'or 2022 avait été pris pour cible par Gérald Darmanin après avoir publié mi-octobre sur X un message de soutien aux habitants de Gaza victimes, selon lui, de « bombardements injustes » menés par Israël en représailles à l'attaque sanglante du Hamas le 7 octobre.

Le ministre de l'Intérieur avait avancé que cette prise de position s'expliquerait par les liens de Karim Benzema avec les Frères musulmans, une organisation islamiste née en Egypte, où elle est considérée comme « terroriste ».

« Karim Benzema est en lien, on le sait tous, notoire, avec les Frères musulmans, nous nous attaquons à une hydre que sont les Frères musulmans parce qu'ils donnent un jihadisme d'atmosphère », avait-il affirmé le 16 octobre, déclenchant une tempête sur les réseaux sociaux.

Dans sa plainte, l'ancien international (97 sélections) faisait valoir que ces accusations étaient « inexactes », « plus vraisemblablement mensongères, mais en tous cas faites à dessein » et étaient « attentatoires » à son honneur et sa considération.

Le joueur de 36 ans, qui évolue aujourd'hui dans le club saoudien Al-Ittihad et affiche sa foi musulmane, y réaffirme « n'avoir jamais eu le moindre lien avec l'organisation des Frères musulmans, ni à (sa) connaissance avec quelqu'un qui s'en réclamerait ».

Pour étayer ses propos, le ministre de l'Intérieur s'appuyait, selon les déclarations de son entourage auprès de l'AFP en octobre, sur « une lente dérive des prises de position de Karim Benzema vers un islam dur, rigoriste, caractéristique de l'idéologie +frériste+ », avec notamment « un prosélytisme sur les réseaux sociaux autour du culte musulman, comme le jeûne, la prière, le pèlerinage à La Mecque».

L'entourage rappelait également son refus de chanter l'hymne national avant les rencontres de l'équipe de France.

Le 25 octobre, Gérald Darmanin avait maintenu ses propos en estimant que « ça cache quelque chose » quand un footballeur poste une opinion politique « de façon sélective ».

M. Darmanin affirmait qu'il retirerait ses propos si Benzema « tweetait » pour « pleurer également » l'assassinat d'un professeur de français d'Arras (nord de la France), Dominique Bernard, par un jeune islamiste radicalisé.

Karim Benzema est considéré comme l'un des meilleurs attaquants de sa génération mais a eu une histoire mouvementée avec l'équipe nationale.

La Cour de justice de la République (CJR) est la seule juridiction habilitée à poursuivre et juger des membres du gouvernement pour des infractions commises dans l'exercice de leurs fonctions. Le procureur général près la Cour de cassation y représente le ministère public.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
16/février/2024 - 13h00

« La plainte de M. Benzema », reçue le 16 janvier, « est relative à des propos qui ne lui imputent aucun fait qui soit de nature à porter atteinte à son honneur ou à sa considération »

Traduction : les Frères musulmans sont parfaitement inoffensifs, et il n'est pas insultant de dire qu'une personne est en collusion avec eux.

Portrait de GLGD
15/février/2024 - 19h04

Alors que notre justice est souvent orientée, si Benzema se fait rejeter sa plainte et a déjà perdu son procès contre Damien Rieu, c'est qu'il doit être vraiment dans la sauce. Et je dirai même la sauce algérienne. smiley

Portrait de Koikilencoute
15/février/2024 - 17h21

Benzema avait déjà perdu contre Damien Rieu... Faut qu'il change d'avocat ! Hahaha

Portrait de MICMAH458
15/février/2024 - 17h15

Bonne semaine pour darmanin, car deux affaires pour lesquelles les juges l'auront bien protégé.  Ca doit quand même être utile de temps en temps, d'être ministre de macron.

Portrait de soly
15/février/2024 - 16h47

Les juges protègent Darmanin.

Portrait de COLIN33
15/février/2024 - 16h08 - depuis l'application mobile

Le contraire fut étonnant !