13/02 13:02

L’ancienne Première ministre Elisabeth Borne retrouve aujourd’hui l’Assemblée nationale comme députée de la majorité, à l’instar de plusieurs ministres débarqués lors du remaniement

Un retour au Palais-Bourbon, mais plus sur les bancs du gouvernement: l’ancienne Première ministre Elisabeth Borne retrouve mardi l’Assemblée nationale comme simple députée de la majorité, à l’instar de plusieurs ministres débarqués lors du remaniement.

Un peu plus d’un mois après avoir quitté Matignon, l’ex-cheffe du gouvernement est attendue à la réunion du groupe Renaissance à 10H30, puis à la séance de questions au gouvernement à 15H00.

Elle récupère son siège de députée de la 6e circonscription du Calvados, où elle avait été élue en juin 2022 en laissant aussitôt la place à son suppléant Freddy Sertin. Elisabeth Borne « n’a jamais siégé » à l’Assemblée. « Elle a des choses à apprendre », sourit un collègue.

Est-elle prête à sillonner sa circonscription ou à enchaîner les séances à l’Assemblée pour tenter de faire passer des amendements aux faibles chances de succès? « Quand j’ai une mission, une fonction, c’est dans mon ADN de le faire à fond », a-t-elle promis sur France 3 Normandie.

« Je n’ai jamais été fascinée par le pouvoir (...) je vais continuer à mettre beaucoup d’énergie dans mon engagement politique », a-t-elle assuré, lors de cette interview organisée « Au vrai Normand », un restaurant de Villers-Bocage (Calvados).

A sa demande, Elisabeth Borne siègera à la commission des Affaires étrangères, comme l’ancien porte-parole du gouvernement Olivier Véran, tandis qu’Olivier Dussopt, ex-ministre du Travail, rejoindra la commission de la Défense.

Dans ce nouveau rôle, elle va retrouver la configuration inchangée de l’Assemblée nationale en majorité relative. Cet hémicycle bouillonnant qui l’avait usée et dans lequel elle avait eu recours à 23 reprises à l’arme constitutionnelle du 49.3 pour faire passer sans vote budgets et réforme des retraites.

Au total, une dizaine d’anciens membres du gouvernement vont redevenir simples députés, notamment Bérangère Couillard, Clément Beaune, Carole Grandjean, Philippe Vigier, Agnès Firmin-Le Bodo et Olivier Becht.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
13/février/2024 - 17h33

Ils retrouvent tous leur siège , mais les gens qui ont voté pour eux en veulent-ils encore pour les représenter ?

Portrait de COLIN33
13/février/2024 - 17h06 - depuis l'application mobile

Elle ferait bien de disparaitre de la vie politique cette vieille 49.3