12/02 11:46

L’Etat a décidé de mettre fin à l’édition 2024 du "leasing social", dispositif permettant aux moins aisés d’accéder à une voiture électrique pour 100 euros par mois, après avoir "dépassé" ses objectifs initiaux

L’Etat a décidé de mettre fin à l’édition 2024 du « leasing social », ce dispositif permettant aux moins aisés d’accéder à une voiture électrique pour 100 euros par mois, après avoir « dépassé » ses objectifs initiaux pour cette année, a annoncé l’Elysée.

Avec plus de 50.000 commandes qui seront honorées, le quota ira bien au-delà des 20.000 à 25.000 véhicules prévus. Le décret mettant fin à cette édition doit a priori être publié mardi, mais l’opération redémarrera fin 2024 pour l’année 2025, a précisé la présidence, confirmant une information des Echos.

Le « leasing social », lancé en décembre par le président Emmanuel Macron, est un dispositif de location avec option d’achat (LOA) à moins de 100 euros par mois pour les citadines, et 150 euros pour les familiales (hors assurance et entretien), réservé aux personnes dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 15.400 euros, et roulent plus de 8.000 km par an ou habitent à plus de 15 km de leur lieu de travail.

Seuls les véhicules construits en France ou en Europe sont éligibles à ce bonus. Sans apport initial, la location est prévue pour trois ans, renouvelables une fois. L’Etat finance chaque location à hauteur de 13.000 euros maximum.

Le gouvernement avait initialement évoqué un quota de 20.000 à 25.000 voitures pour 2024, en fonction des véhicules disponibles, promettant de monter en puissance les années suivantes. Mais l’offre a immédiatement été victime de son succès.

« Avec cette première vague nous avons atteint nos objectifs et même dépassé toutes nos attentes », s’est félicité un conseiller du chef de l’Etat.

« Sur les 100.000 véhicules normalement achetés chaque année par les Français éligibles au leasing, cette année 50.000 seront électriques. C’est une vraie réussite emblématique de l’écologie à la française, bonne pour le porte-monnaie et pour la planète », a-t-il affirmé.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions