02/12 13:04

Des gardes à vue sont "en cours" dans l'enquête sur la mort d'un homme tué par une balle perdue il y a une semaine à Dijon, annonce le parquet

13h03: Selon le journal L'Indépendant, deux hommes ont été interpellés jeudi 30 novembre 2023 à hauteur de la frontière franco-espagnole par les policiers des Pyrénées-Orientales. Les enquêteurs de la Côte-d'Or seraient venus les récupérer pour les interroger, précise-t-il.

12h22: Des gardes à vue sont "en cours" dans l'enquête sur la mort d'un homme tué par une balle perdue il y a une semaine à Dijon (Côte-d'Or), annonce le parquet. Toutefois, ce dernier "n'entend pas communiquer davantage" tant que ces gardes à vue, "susceptibles de se poursuivre jusqu'à lundi matin", sont en cours, indique le parquet dans un communiqué.

Rappelons qu'un quinquagénaire est mort dans le quartier Stalingrad de Dijon, victime d'une balle perdue alors qu'il dormait chez lui, en marge de tirs en rafales sur un point de deal. Au moment des faits, selon une source policière, l'homme âgé de 55 ans dormait dans sa chambre, située au premier étage par rapport à la rue.

La fusillade s'est produite vers 0h20 dans la nuit de samedi à dimanche le week-end dernier. Sa femme et sa fille, présentes sur les lieux au moment du drame, n'ont pas été blessées. Selon la même source policière, une cinquantaine d'étuis de 7,62 mm et 9 mm ont été retrouvés dans ce quartier situé au nord de Dijon.

Peu après la fusillade, deux individus ont pris la fuite à bord d'une voiture. Ce n'est pas la première fois, en 2023, qu'une personne est victime d'une balle perdue lors d'une fusillade sur fond de trafic de drogues.

En septembre dernier, une jeune femme de 24 ans est morte à Marseille après avoir reçu des tirs de kalachnikov alors qu'elle se trouvait à son domicile avec sa mère dans une cité du 10e arrondissement de la cité phocéenne.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions