01/12 15:25

La Première ministre Elisabeth Borne déclenche un nouveau 49.3 pour faire adopter définitivement le budget de la Sécurité sociale - VIDEO

 
 

La Première ministre Elisabeth Borne a déclenché une nouvelle fois l'article 49.3 de la Constitution à l'Assemblée nationale, pour obtenir cette fois l'adoption définitive sans vote du projet de budget de la Sécurité sociale. 

Ce 20ème recours au 49.3 a suscité en riposte l'annonce d'une nouvelle motion de censure par le groupe LFI, qui devrait comme les précédentes être repoussée. Ce qui vaudra adoption définitive du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2024.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Martin Pêcheur
2/décembre/2023 - 08h59 - depuis l'application mobile
Wouhpïnaise a écrit :

Sans doute cherche-t-elle à battre le record de Michel Rocard. Plus que 8 avant de l'égaliser... smiley

@Wouhpïnaise et il lui reste 4 ans pour le pulvériser, misère….

Portrait de Wouhpïnaise
1/décembre/2023 - 18h49

Sans doute cherche-t-elle à battre le record de Michel Rocard. Plus que 8 avant de l'égaliser... smiley

Portrait de dede35
1/décembre/2023 - 18h29

Sa sert à quoi une assemblée ... Elle fait du Hanouna smiley 

 

Portrait de MICMAH458
1/décembre/2023 - 16h56

Finalement, c'est facile comme ça, et il ne faut pas sortir d'une grande école pour diriger un pays de cette façon : je suis toute seule, je n'ai aucune autorité en quoi que ce soit, mes compétences et mon bilan n'ont rien d'exceptionnel, mais avec le 49.3 je fais passer tout ce que je veux, et je me fous pas mal que les autres députés soient d'accord ou pas.  Et d'ailleurs, à quoi servent-ils, ces députés qui son censés représenter le peuple ?  A leur place, j'aurais déjà pris mes vacances d'hiver à rester chez moi, plutôt que de continuer à me faire humilier par ce gouvernement (minoritaire) de bras cassés.

Portrait de COLIN33
1/décembre/2023 - 16h11 - depuis l'application mobile

Tous Les députés sont muselés et les français ils disent quoi ? rien, tant qu'ils ont des euros à dépenser