01/12 17:31

Les cinq organisations syndicales de Casino, «inquiètes» du devenir du groupe en grande difficulté financière, annoncent le dépôt auprès de la direction d'un préavis de grève à compter du 5 décembre

Les cinq organisations syndicales de Casino, «inquiètes» du devenir du groupe en grande difficulté financière et qui pourrait céder de nouveaux supermarchés et hypermarchés, ont annoncé à l'AFP le dépôt auprès de la direction d'un préavis de grève à compter du 5 décembre. Ce préavis de grève, qui court jusqu'au 31 décembre, «concerne l'ensemble des salariés et des gérants du groupe Casino et a pour cause le manque de considération à leur égard et la situation inquiétante du devenir de l'intégrité de Casino», ont déclaré dans un communiqué commun ces cinq organisations (FO, CGT, CFDT, UNSA, CFE-CGC) réunies en intersyndicale.

«Les employés, les agents de maîtrise, les cadres et les gérants exigent une réponse de la direction actuelle et des membres du consortium (de repreneurs de leur groupe, NDLR) à la demande de rendez-vous avec leurs représentants syndicaux», ont ajouté les cinq syndicats. Ce rendez-vous avait été réclamé mercredi par l'intersyndicale, qui avait prévenu qu'en l'absence de réponse elle en tirerait «les conséquences».

Les syndicats craignent «un dépeçage du groupe» depuis que Casino s'est dit prêt à étudier des «marques d'intérêt» de concurrents pour le rachat d'hypermarchés et de supermarchés qui n'ont pas encore été cédés par le distributeur dans une situation économique périlleuse. Plusieurs enseignes de la grande distribution ont confirmé jeudi soir avoir déposé des offres, dont une conjointe d'Auchan et du groupement Les Mousquetaires/Intermarché.

Intermarché s'est déjà accordé avec Casino, il y a quelques mois, pour le rachat de 119 magasins, plus une soixantaine en option. Une soixantaine a changé d'enseigne début octobre. Casino a, de son côté, dit «avoir reçu à date des offres préliminaires indicatives de la part de plusieurs acquéreurs, portant sur des périmètres différents d'hypermarchés et supermarchés». Mais le groupe s'est refusé à donner plus de détails sur ces offres «en cours d'examen». Il a ajouté que «toute opération de cession devra être préalablement approuvée par le consortium» candidat à la reprise de Casino autour du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky et du Français Marc Ladreit de Lacharrière.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tnolth26
2/décembre/2023 - 05h08 - depuis l'application mobile

Ah ah ah bonne blague. Mais vivement que Casino, Géant, Hyper Casino se cassent la gueule. Ce que tu paies 1€ chez Intermarché ou Leclerc, tu peux le payer 3 fois plus cher la bas. Même avec leurs remises en faisant le plein d’essence, on s’en tire bien plus cher qu’ailleurs.

Portrait de Wouhpïnaise
1/décembre/2023 - 18h41

Qu'ils commencent par baisser leurs prix totalement exorbitants !! Leurs magasins seront moins déserts.