28/11 14:31

La justice marocaine a condamné en appel un internaute à trois ans de prison ferme pour offense au roi, après des publications sur les réseaux sociaux en 2020

La justice marocaine a condamné lundi en appel un internaute à trois ans de prison ferme pour offense au roi, après des publications sur les réseaux sociaux en 2020 critiquant la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Saïd Boukioud, né en 1975, avait écopé en août d'une peine de cinq ans de prison pour offense à la monarchie pour des publications sur Facebook, qui ont depuis été retirées de la plateforme.

Lundi, la cour d'appel de Casablanca a requalifié les faits en offense à la personne du roi et allégé la peine à trois ans d'emprisonnement, a indiqué à l'AFP son avocat, Me El Hassan Essouni. Aux termes de la Constitution, la politique extérieure du Maroc est une prérogative du monarque, en l'occurrence Mohammed VI.

M. Boukioud n'a "jamais eu" l'intention d'offenser le roi mais "voulait attirer l'attention sur le fait que la normalisation n'était bien ni pour les Marocains, ni pour la cause palestinienne, ni pour personne", a expliqué son avocat à l'AFP. Celui-ci a estimé que la nouvelle peine était "très excessive" et dit son intention de se pouvoir en cassation.

L'Association marocaine des droits humains (AMDH) avait indiqué en août avoir recensé, en deux ans, des "dizaines de poursuites judiciaires" à la suite notamment de publications critiquant les autorités sur les réseaux sociaux. Cette décision judiciaire survient sur fond de guerre dans la bande de Gaza entre le Hamas palestinien et Israël, qui a donné un nouvel élan ces dernières semaines à la mobilisation pro-palestinienne au Maroc.

Dimanche, ils étaient plusieurs dizaines de milliers dans les rues de Casablanca à demander la suspension des relations bilatérales et un cessez-le-feu permanent à Gaza, alors qu'une trêve est entrée en vigueur vendredi.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djelloul
28/novembre/2023 - 17h27

3 ans pour offense au roi et chez nous c est sans peine....on appelle ca la liberté d expression  Chui mdr