27/11 11:20

La maire de Paris Anne Hidalgo annonce qu'elle quitte le réseau social X: "C'est devenu l’arme de destruction massive de nos démocraties. Ce média est un vaste égout mondial"

Ce matin, dans un long message posté sur son compte X (ex-Twitter), la maire de Paris Anne Hidalgo annonce qu'elle a pris la décision de quitter le réseau social. Dans cette tribune, l'élue explique pourquoi elle a fait ce choix.

"J’ai pris la décision de quitter Twitter. Loin d’être l’outil révolutionnaire qui, au départ, permettait un accès à l’information au plus grand nombre, Twitter est devenu ces dernières années l’arme de destruction massive de nos démocraties. Manipulation, désinformation, amplification des pulsions de haine, harcèlement organisé, antisémitisme et racisme avéré, meutes attaquant les scientifiques, les climatologues, les femmes, les écologistes, les progressistes et toutes celles et tous ceux de bonne volonté qui souhaitent un débat politique serein et apaisé dans un monde de plus en plus complexe : la liste des dérives est infinie", débute-t-elle dans son message.

Et d'ajouter : "Sans oublier les ingérences étrangères quotidiennes qui interférent dans les processus électoraux et portent atteinte à l’image et à la souveraineté de nos démocraties en voulant les déstabiliser. Aujourd’hui, les polémiques, les rumeurs et les manipulations grossières dictent le débat public, propulsées par l’algorithme de Twitter, où seul compte le nombre de « Like ». Qu’importent les faits".

"Cette plateforme et son propriétaire agissent délibérément pour exacerber les tensions et les conflits. Ils entravent en outre délibérément les informations nécessaires à l’avènement de la transformation écologique et énergétique radicale dont nous avons besoin, au profit de discours climato-sceptiques, promus par les intérêts des énergies fossiles et de la prédation sans limite de la planète. Nous pouvons continuer sans cesse de démentir, de déminer et d’expliquer, mais le bruit engendré par une fausse nouvelle sera toujours largement supérieur à l’écho d’une vérité étayée. Ne nous trompons pas. Il s’agit d’un projet politique très clair qui veut se passer de la démocratie et de ses valeurs pour de puissants intérêts privés", ajoute Anne Hidalgo.

"Ce média est devenu un vaste égout mondial et nous devrions continuer de nous y précipiter ? On le voit tous les jours : Twitter empêche le débat, la recherche de la vérité, le dialogue serein et constructif nécessaires entre les êtres humains. Avec ces milliers de comptes anonymes et ces fermes à trolls, ce qui se passe sur Twitter n’est pas la vie démocratique mais son exact opposé", poursuit-elle.

Avant d'ajouter : "Je refuse de cautionner ce dessein funeste. Je crois profondément à la démocratie, toujours à parfaire. Je crois à la discussion, dans les temps difficiles que nous traversons. Ne nous laissons pas intimider par des déstabilisations abjectes. Ne laissons pas les « ingénieurs du chaos » prendre nos destins en main. Ne laissons pas nos démocraties se déliter tous les jours sur nos écrans"

.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Azrael68
27/novembre/2023 - 22h53 - depuis l'application mobile

Courage… fuyons !

Portrait de dede35
27/novembre/2023 - 16h00

Quand par ses dires ou ses actes elle y a bien participé

Portrait de tony355
27/novembre/2023 - 14h02

c'est sur, on est pas sur france inter.

Portrait de Decenale
27/novembre/2023 - 11h39

X ne va pas s'en remettre.

Portrait de Martin Pêcheur
27/novembre/2023 - 11h24 - depuis l'application mobile

Et les égouts et les rats, elle s’y connaît !