26/11 18:56

Israël/Hamas : 14 otages israéliens et trois étrangers ont été remis à la Croix-Rouge - Le Hamas serait "d'accord pour prolonger la trêve actuelle de deux à quatre jours"

18h53: Une source proche du Hamas a indiqué à l'AFP dimanche que le mouvement islamiste palestinien avait «informé les médiateurs» qataris et égyptiens que les groupes armés retenant des otages israéliens étaient «d'accord pour prolonger la trêve actuelle de deux à quatre jours». Ces mouvements palestiniens «pensent qu'il est possible d'assurer la libération de 20 à 40 prisonniers israéliens» supplémentaires, outre les 50 censés être libérés en échange de 150 prisonniers palestiniens au cours des quatre jours de trêve qui prennent fin lundi soir.

18h10 : Le président Joe Biden a annoncé la libération dimanche par le Hamas d'une otage américaine de 4 ans nommée Abigail. «Elle est libre et elle est en Israël», a-t-il indiqué lors d'un discours depuis l'Etat américain du Massachusetts.

17h56: Le porte-parole de l'armée israélienne, Daniel Hagari, a donné plus de détails sur cette libération. "Une unité d’élite de Tsahal et une force du Shin Bet les renseignements intérieurs israéliens escortent désormais les 12 personnes enlevées vers Israël jusqu’à la base Hatzeri en Israël", détaille-t-il sur X. Il ajoute qu'un "autre civil a atterri à l'hôpital" et qu'"au même moment, quatre autres personnes enlevées sont en route vers le terminal de Rafah".

17h54: A la suite de la libération des 17 otages annoncée un peu plus tôt, 39 détenus palestiniens vont être libérés, annonce le porte-parole du ministère des Affaires étrangères qatarien, Majed al-Ansari Majed al-Ansari précise également sur X que parmi les otages libérés par le Hamas, figurent "13 civils israéliens de Gaza, en plus d'un ressortissant russe et de trois Thaïlandais". Nous vous annoncions plus tôt dans ce fil d'actualité que parmi les 17 otages libérés, 14 sont de nationalité israélienne. Nous mentionnions aussi qu'un otage est de nationalité russe. Selon le journal Haaretz, ce dernier a en fait la double nationalité russe et israélienne. Ce qui fait bien un total de 14 otages israéliens libérés.

17h20: L'identité des 13 otages israéliens libérés ce dimanche est désormais connue. L'ex-otage la plus jeune, Abigail Idan, a quatre ans alors que la plus âgée, Alma Avraham, a 84 ans. Parmi les personnes relâchées par le Hamas on retrouve également plusieurs membres de la famille Goldstein : Agam Goldstein, 17 ans ; Tal Goldstein, 9 ans ; Gal Goldstein, 11 ans.

16h54: Le Hamas annonce, dans un communiqué, avoir libéré un otage russe, enlevé le 7 octobre en Israël. Le mouvement islamiste précise que cette décision est une "réponse aux efforts" du président russe Vladimir Poutine et à son "soutien à la cause palestinienne".

16h49: 14 otages israéliens et trois étrangers ont été remis à la Croix-Rouge, selon l'armée israélienne. Quelques instants auparavant en déplacement dans le nord de la bande de Gaza, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou affirmait qu’Israël continuera « jusqu’à la fin, jusqu’à la victoire ». "Rien ne nous arrêtera. Nous avons trois buts dans cette guerre: éliminer le Hamas, faire revenir tous les nôtres enlevés et faire en sorte que Gaza ne devienne pas à nouveau une menace pour Israël", a-t-il martelé lors de sa première visite dans le territoire palestinien depuis le début du conflit.

 

 

16h11: Au micro d’Europe 1, le coordinateur de LFI, Manuel Bompard, a qualifié les actions de l’armée israélienne de «massacre» et de «barbarie inacceptable». L’Insoumis - dont les troupes refusent toujours de catégoriser le Hamas de groupe terroriste - a balayé l’idée d’une «riposte israélienne proportionnée» qui viendrait, selon lui, «donner une certaine forme de légitimité à des actions qui n’en ont aucune».

14h02: Le service des prisons israéliens a reçu la liste des détenus qui doivent être échangés aujourd'hui contre les otages du Hamas, écrit Times of Israel ce dimanche à la mi-journée, sans pouvoir donner le nombre de prisonniers qui pourraient être libérés. Le site Ynet parle de 39 personnes, ce qui signifierait que 13 otages israéliens seraient en échange libérés par le groupe terroriste.

11h18: Au premier jour de la trêve, vendredi, "200 camions d'aide humanitaire sont entrés, dont 105 camions chargés de vivres", selon un porte-parole de l'armée israélienne sur le réseau social X. Cette livraison a constitué le "plus gros convoi humanitaire" depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas il y a plus d'un mois et demi, a souligné dans un communiqué l'agence des Nations unies chargée de la coordination humanitaire (Ocha).

L'Ocha précise que 129 000 litres de carburant ont également pu passer la frontière vers Gaza, et que 21 patients en situation critique ont en outre pu être évacués du nord de l'enclave. "Des centaines de milliers de personnes ont été aidées avec de la nourriture, de l'eau, du matériel médical et d'autres produits de première nécessité", a ajouté l'agence onusienne.

10h02: Alors que douze des treize otages libérés hier soir n'ont pas besoin de soins médicaux urgents, le directeur du centre hospitalier Soroka, le Dr Shlomi Kodesh, a déclaré que Maya Regev, 21 ans, allait devoir subir une série d’interventions chirurgicales pour se rétablir complètement. Regev a été enlevée par le Hamas au festival de musique Supernova avec son frère Itay, 18 ans, qui n'a pas été libéré hier. Sur les images de sa libération diffusées dans la nuit par Al Jazeera, Maya Regev marchait avec des béquilles.

08h17: Un troisième échange d'otages du Hamas contre des prisonniers palestiniens est prévu ce dimanche, après deux premières séries de libérations. Vendredi, le Hamas avait relâché 24 otages, dont 13 israéliens, contre 39 prisonniers palestiniens. Le lendemain, 13 autres otages israéliens, accompagnés de 7 otages étrangers ont été libérés. De son côté, Israël a annoncé avoir procédé à la libération de 39 autres prisonniers palestiniens. Pour rappel, selon l’accord signé entre les deux parties, 50 otages retenus dans la bande de Gaza et de 150 Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes doivent être libérés au cours de cette trêve de quatre jours.

06h30 : Dix-sept otages retenus dans la bande de Gaza depuis des semaines ont été libérés hier soir au terme d'une longue attente due à des complications de dernière minute, au deuxième jour d'une trêve entre le Hamas et Israël qui a relâché en échange 39 prisonniers palestiniens. Cette trêve, fruit d'un accord conclu sous l'égide du Qatar, a offert un nouveau jour de répit aux habitants du territoire assiégé après sept semaines de guerre, déclenchée par une attaque sanglante du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre.

Les bombardements israéliens ont cessé depuis vendredi matin, tout comme les tirs de roquettes du mouvement islamiste sur Israël. Les brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du mouvement islamiste, ont diffusé une vidéo montrant les 13 otages israéliens et quatre thaïlandais montant dans des véhicules du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), peu avant minuit. Une jeune femme, une cheville bandée, et marchant avec des béquilles, a été allongée sur un brancard dans un des véhicules.

Le convoi est ensuite passé en Egypte par le terminal de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, et les otages ont ensuite été conduits en Israël. Parmi les otages rentrés en Israël figure Maya Regev, 21 ans, enlevée avec son frère de 18 ans alors qu'ils tentaient de fuir le festival de musique Tribe of Nova attaqué par les combattants du Hamas le 7 octobre à l'aube.

Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux avait montré la jeune femme et son frère ligotés à l'arrière d'un pick-up.

"Je suis très heureuse que Maya soit sur le point de nous rejoindre. Néanmoins, j'ai le coeur brisé parce que mon fils Itay est toujours prisonnier du Hamas à Gaza", a déclaré sa mère Mirit dans un communiqué publié par le Forum des familles d'otages.

Au total, 270 personnes avaient été tuées par le Hamas lots de l'attaque de Tribe of Nova, devenu un des symboles du massacre en Israël. Maya Regev est la première participante enlevée lors de ce festival à être libérée.

Une Israélo-Irlandaise de 9 ans, Emily, fait également partie du groupe des 17 personnes libérées, a annoncé le Premier ministre irlandais Leo Varadkar, évoquant "une journée d'immense joie et soulagement".

"Nous ne trouvons pas les mots pour décrire nos émotions après 50 jours difficiles et compliqués", s'est réjoui dans un communiqué Thomas Hand, le père d'Emily. "Nous sommes ravis de retrouver Emily, mais en même temps, nous nous souvenons (...) de tous les otages qui ne sont pas encore rentrés chez eux".

Quatre Germano-Israéliens font également partie du groupe rentré en Israël samedi, a indiqué la cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock en exprimant son "soulagement". Quatre autres Germano-israéliens avaient déjà été libérés vendredi.

Les 17 personnes libérées "se sont soumises à une évaluation médicale initiale", a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué. Une d'entre elles a été hospitalisée, et les autres devaient retrouver leurs familles, a-t-elle précisé.

A Tel-Aviv, des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés samedi soir sur la Place des otages. "Sortez-les de l'enfer", pouvait-on lire sur une banderole.

La libération de ce deuxième groupe d'otages a été retardée pendant plusieurs heures samedi en raison d'un différend entre le Hamas et Israël sur le respect de l'accord, mais le gouvernement du Qatar a finalement annoncé que les obstacles avaient été levés.

Célébrations en Cisjordanie Tard dans la soirée, Israël a annoncé avoir libéré un second groupe de 39 prisonniers palestiniens, tous des femmes et des jeunes de moins de 19 ans. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de GLGD
27/novembre/2023 - 06h20
Angelussauron a écrit :

 

En même temps, quand tu as la pauvreté, le malheur, la haine envers un peuple, etc... Tu choisi toujours l’extrême et pour eux c'est le Hamas... Pour eux c'est une défense d'avoir le Hamas, ils pensent pas plus que cela, et cette organisation terroriste en profite bien évidemment.

Pour d'autres pays c'est un vote démocratique envers les extrêmes.

Non, d'autres peuples décident d'étudier, travailler, développer et construire pour s'émanciper comme ont fait les japonais, les coréens au lieu de se complaire dans la chouinerie, la jalousie et l'esprit vindicatif.

Portrait de Angelussauron
27/novembre/2023 - 05h39
bergil a écrit :

... mais ils applaudissaient les barbares à leur retour de razzia et les autres détiennent chez eux les otages puisque même le hamas n'est pas capable de savoir où ils sont !

 

En même temps, quand tu as la pauvreté, le malheur, la haine envers un peuple, etc... Tu choisi toujours l’extrême et pour eux c'est le Hamas... Pour eux c'est une défense d'avoir le Hamas, ils pensent pas plus que cela, et cette organisation terroriste en profite bien évidemment.

Pour d'autres pays c'est un vote démocratique envers les extrêmes.

Portrait de GLGD
26/novembre/2023 - 20h35

Pour le Hamas, le temps c'est pour construire des tunnels et se réalimenter en munitions.

L'argent humanitaire des occidentaux c'est pour acheter des armes et se construire des palaces au Qatar ou en Turquie.

Portrait de bergil
26/novembre/2023 - 18h33
seb2746 a écrit :

Et 17907 civils Palestiniens qui ne rentreront pas... alors qu'ils n'avaient rien demandés.

... mais ils applaudissaient les barbares à leur retour de razzia et les autres détiennent chez eux les otages puisque même le hamas n'est pas capable de savoir où ils sont !

Portrait de Lotus14
26/novembre/2023 - 17h39

Toujours pas de Français libérés !!!!

Portrait de GLGD
26/novembre/2023 - 15h45
seb2746 a écrit :

Et 17907 civils Palestiniens qui ne rentreront pas... alors qu'ils n'avaient rien demandés.

Un sondage palestinien leur a demandé ce qu'ils pensaient des actes terroristes du Hamas du 07 Octobre, 85% des palestiniens les soutiennent.

Les danois ont demandé à leur administration d'analyser ce qu'étaient devenus les "réfugiés" envahisseurs palestiniens arrivés il y a moins de 10 ans sur leur sol. Plus de 60% d'entre eux sont devenus délinquants et criminels connus de la justice danoise.

Personne n'en veut et c'est bien compréhensible.

Portrait de Archimede
26/novembre/2023 - 14h32

La "cause" palestinienne est une cause idiote, nazislamiste et suprémaciste arabe.

Elle est le marqueur des inutiles et des médiocres dans ce monde surpeuplé.

Le suprémacisme arabo-musulman est ridicule, puisque ces gens sont moralement inférieurs, mais ils entendent malgré cela dominer, pour imposer des mœurs archaïques, laides et rétrogrades.

Depuis le 7 octobre nous avons vu le visage hideux de l'islam. Les propalestiniens ne sont plus tout à fait innocents. Ce sont des obscurantistes.

Une vie de fanatique lavé du cerveau, endoctriné dans la haine, glorifiant le mal et la mort... mérite-t-elle vraiment d'être vécue ? Personne ne veut vivre avec ces gens et c'est bien naturel.

Portrait de seb2746
26/novembre/2023 - 11h28

Et 17907 civils Palestiniens qui ne rentreront pas... alors qu'ils n'avaient rien demandés.