18/11 14:31

Allemagne: La télévision publique envisage des poursuites contre un célèbre journaliste, passant pour un expert de la Russie et soupçonné d'avoir fait financer son activité par un oligarque proche de Vladimir Poutine

La télévision publique allemande a annoncé envisager des poursuites contre un célèbre journaliste, passant pour un expert de la Russie et soupçonné d'avoir fait financer son activité par un oligarque proche de Vladimir Poutine.

"Nous soupçonnons que nous, et donc notre public, avons été délibérément trompés. Nous allons maintenant nous pencher plus avant sur la question et envisageons une action en justice" contre l'intéressé, a indiqué le président de la chaîne de télévision publique NDR, membre du réseau national allemand ARD, Joachim Knut, dans un communiqué.

Il réagissait à des révélations de plusieurs médias allemands selon lesquelles le journaliste Hubert Seipel, qui a réalisé plusieurs documentaires pour NDR et écrit des ouvrages à succès en Allemagne sur la Russie et son président, a fait financer une partie de son activité par un proche du Kremlin. Selon la chaîne ZDF, l'hebdomadaire Der Spiegel et le média d'investigation allemand Paper Trailer Media, l'expert a reçu, pour deux livres, au total 600.000 euros via une société basée à Chypre et liée à Alexeï Mordachov, l'un des oligarques proches du président russe Vladimir Poutine.

M. Mordachov, PDG et premier actionnaire du groupe sidérurgique russe Severstal, est visé par des sanctions prises par les Etats-Unis, l'Union européenne et le Royaume-Uni après l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Les accusations font partie de révélations plus larges publiées mardi soir par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) et portant sur des dossiers confidentiels provenant de société de services financiers basés à Chypre.

Le journaliste allemand en cause a notamment publié en 2021 en Allemagne un livre intitulé "Le pouvoir de Poutine: pourquoi l'Europe a besoin de la Russie", faisant suite à un autre ouvrage datant de 2015 sous le titre "Poutine: vues de l'intérieur du pouvoir". Il s'était aussi fait remarquer par un portrait du président Poutine en 2012, diffusé sur la chaîne NDR, et par une interview exclusive du chef de l'Etat russe deux ans plus tard. Selon le président de NDR, Hubert Seipel a reconnu auprès de la chaîne avoir perçu de l'argent de l'oligarque russe, en deux versements en 2013 et 2018, pour des livres, dans le cadre de "contrats de sponsoring".

Interrogé par le consortium ICIJ, l'intéressé a dans le même temps rejeté l'idée selon laquelle il serait "une sorte d'agent de Poutine". Mais la chaîne NDR a indiqué "y voir un conflit d'intérêts significatif qui met en doute l'indépendance journalistique de M. Seipel".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions