16/10 07:31

Attaque du Hamas : Ecoutez la terrible conversation de Mia avec son père, alors qu'elle se fait tirer dessus par les terroristes et prend la fuite avec son petit ami - Vidéo

Ecoutez la terrible conversation de Mia avec son père, alors qu'elle se fait tirer dessus pendant l'attaque de son kibboutz et prend la fuite avec son petit ami. C'est un document qui a été diffusé ce week-end par la chaîne i24News et qui fait froid dans le dos.

Ce mercredi, les soldats israéliens ont pu accéder au kibboutz de Kfar Aza, à moins de 4 km de la bande de Gaza, où ont eu lieu des combats acharnés. Sur place, des journalistes ont constaté l'abominable scène, qui s'était nouée plus tôt déjà à Be'Eri, vingt kilomètres plus au Sud. Dans le village de Kfar Aza, plus de cent civils, dont des enfants, ont été massacrés, selon des militaires israéliens.

Samedi, dès l'aube, plusieurs dizaines de terroristes du Hamas – 70 selon l'armée israélienne –, ont pris d'assaut le kibboutz de Be'eri, à quatre kilomètres de la bande de Gaza. Selon un bilan de plusieurs ONG israéliennes, confirmé par la rédaction internationale de Radio France, l'attaque terroriste du Hamas a fait plus de 100 morts dans ce seul village, le plus grand kibboutz proche de Gaza qui comptait 1.200 habitants avant l'attaque.

"On entendait des tirs et on sentait l'odeur de brûlé" : un survivant du massacre dans le kibboutz de Be'eri raconte l’assaut du Hamas Les habitants ont été réveillés par des coups de feu et des bruits d'explosion. Les assaillants sont passés de maison en maison : ils y ont exécuté les civils, parfois encore dans leurs lits, à l'arme automatique et ont déclenché des incendies.

Les premiers secours décrivent de très nombreux corps, de très nombreux blessés graves ainsi que beaucoup de disparus, dont une jeune femme de 18 ans, probablement emmenée en otage.

Durant de longues heures, les familles étaient réunies à l'occasion des fêtes de Souccot : certains ont eu le temps de se réfugier dans les "mamad", ces chambres fortes situées à l'intérieur de certaines habitations, mais conçues davantage pour les alertes à la roquette, fréquentes dans la région.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions