15/10 16:31

Le taux de chômage en France devrait enregistrer une "légère hausse" au second semestre à 7,3%, selon la dernière note de conjoncture de l'Insee

Le taux de chômage en France devrait enregistrer une "légère hausse" au second semestre à 7,3%, selon la dernière note de conjoncture de l'Insee.

"Au second semestre 2023, le taux de chômage se relèverait (..) légèrement, à 7,3 % de la population active, après s'être situé depuis près d'un an autour de 7,1-7,2%, soit son niveau le plus bas depuis 1982", écrit l'Institut, en rappelant que cela ne tient pas compte de la baisse "en trompe-l'oeil" pendant le premier confinement de 2020.

Après avoir ralenti au deuxième trimestre, l'emploi "resterait globalement stable" au second semestre, tandis que la population active continuerait de progresser, "bien que modérément, soutenue en fin d'année par les premiers effets de la réforme des retraites", poursuit l'Insee.

Côté salaires, l'Institut note que "malgré le ralentissement récent des prix à la consommation, le salaire moyen par tête (SMPT) continuerait d'évoluer à un rythme soutenu, compte tenu de la prise en compte de l'inflation passée dans les renégociations salariales et du versement, surtout en fin d'année, de la prime de partage de la valeur".

"Au total sur l'ensemble de 2023, l'évolution du SMPT marchand non agricole serait ainsi similaire à celle des prix à la consommation", écrit l'Insee.

En moyenne annuelle, "l'inflation d'ensemble atteindrait +5% sur un an en 2023", indique également la note. "Cette prévision d'inflation n'impliquerait pas a priori de nouvelle revalorisation du Smic au second semestre, avant celle du 1er janvier prochain". Le Smic est réévalué automatiquement chaque 1er janvier, et à chaque fois que les prix ont augmenté de plus de 2% depuis sa dernière revalorisation.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions