24/09 09:41

Le réalisateur Luc Besson révèle dans "Quelle époque" avoir été lâché par "beaucoup de gens" après avoir été accusé de viol : "Seulement 1 à 2% de mes amis sont restés" - Regardez

En mai 2018, l'actrice Sand Van Roy a porté plainte à l'encontre de Luc Besson pour agression sexuelle et viol. Si le producteur a reconnu avoir eu une relation extra-conjugale avec elle, il a toujours nié les faits d'agression sexuelle et de viol. Hier soir, pour la première fois depuis qu'il a été innocenté par la justice, il s'est exprimé sur cette période dans "Quelle époque" sur France 2.

Pendant les cinq années durant lesquelles il a été mis en cause, Luc Besson a assuré s'être senti lâché par "beaucoup de gens". Selon lui, seulement 1% ou 2% de ses amis lui sont restés fidèles. "Ce n'est pas grave, je ne leur en veux pas vraiment" a affirmé le réalisateur.

"J'étais une bonne cible, parce que c'est vrai que j'avais un certain succès, un certain pouvoir. Aucune plainte n'a été déposée par ces autres femmes, qui ont été entendues par la police."

 Luc Besson avait passé 9h dans le bureau d'une juge d'instruction qui lui a posé 77 questions. "Quand on est accusé comme ça, et qu'on n'a rien fait, il faut aller à la justice et laisser la justice faire. Il n'y a pas d'autres solutions. La justice n'est peut-être pas parfaite mais elle est indispensable et elle est irremplaçable".

En mai 2022, la Cour d'appel de Paris prononçait un non-lieu dans l'affaire concernant la comédienne Sand Van Roy. Cette dernière accusait de viol le metteur en scène Luc Besson. Après cette décision, l'actrice et son avocat, Antoine Gitton, ont lancé un pourvoi en cassation.

Un an après, la Cour liée à cette juridiction a rendu son verdict, comme le précise Le Film Français. "La Cour de cassation a définitivement écarté mercredi les accusations de viol de l'actrice belgo-néerlandaise Sand Van Roy contre Luc Besson.

Elle a rejeté le pourvoi formé par celle-ci contre un non-lieu au bénéfice du cinéaste, selon une décision relayée par l'AFP. Elle a en effet estimé qu'il n'y avait "aucun moyen de nature à permettre l'admission du pourvoi" et a donc prononcé sa non-admission."

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
24/septembre/2023 - 14h26

Pour prouver un viol, il me semble que la victime doive 1) déposer plainte hyper rapidement (genre sous 24h) - 2) se fasse faire un examen médical physique pour constater d’eventuelles lésions - 3) fasse un examen médical psychologique - 4) engrange des témoignages de proches. What else ? Sans un « dossier » solide, ça ne peut pas aboutir.

Portrait de Capri
24/septembre/2023 - 14h22
autunbibractepassy a écrit :

Besson se trompe, ce n'est pas 1 ou 2% qui sont restés, mais 100%.

Les autres n'étaient pas des amis.

 

Intéressant comme raisonnement smiley

Portrait de autunbibractepassy
24/septembre/2023 - 09h54

Besson se trompe, ce n'est pas 1 ou 2% qui sont restés, mais 100%.

Les autres n'étaient pas des amis.