21/09 16:26

Visite de Charles III: Le Roi et Camilla ont regagné l'ambassade du Royaume-Uni où ils séjournent pendant leur voyage à Paris

16h26: Le Roi quitte le Muséum d'Histoire Naturelle pour se rentre désormais à l'ambassade anglaise

16h01: Le roi Charles III a plaidé jeudi pour une nouvelle « Entente » avec Paris sur le climat lors d'un discours ovationné devant les parlementaires français, avant de se rendre sur le chantier de Notre-Dame.

Alternant prise de parole en français et en anglais, le roi Charles III, aux convictions environnementales affirmées, a proposé devant le Sénat que France et Royaume-Uni s'engagent autour d'une « Entente pour la durabilité » afin de répondre « plus efficacement » à « l'urgence mondiale en matière de climat et de biodiversité ».

S'inspirant de l'Entente cordiale, un texte signé en 1904 par les deux pays pour aplanir leurs très fortes divergences de l'époque, le monarque, fleur rose à la boutonnière, a appelé à « relever les immenses défis du monde qui nous entoure », au 2e jour de sa première visite d'Etat en France.

Ces propos interviennent au lendemain de la décision du Premier ministre britannique Rishi Sunak de reporter plusieurs mesures phare de la politique climatique du Royaume-Uni.

Ce discours à la tribune du Sénat français, salué par une « standing ovation », était une première pour un souverain britannique. En 2004, sa mère Elizabeth II avait prononcé un discours dans la salle des Conférences du Sénat, devant députés et sénateurs réunis, mais pas dans l'hémicycle.

Après une visite au Marché aux fleurs, dans le coeur historique de Paris, le couple royal a rejoint le couple Macron sur le parvis de Notre-Dame de Paris pour rencontrer pompiers de Paris et équipe de restauration de la cathédrale ravagée par un gigantesque incendie en 2019, qui doit rouvrir pour décembre 2024.

Soutien à l'Ukraine 

Sur le front diplomatique, le roi, qui entend asseoir son image à l'international un an après son accession au trône, a assuré jeudi de la « détermination inébranlable » du Royaume-Uni et de la France à voir l'Ukraine « triompher ».

Charles III s'est également engagé jeudi devant les parlementaires français à « faire tout ce qui est en (son) pouvoir pour renforcer la relation indispensable entre le Royaume-Uni et la France ».

Gérard Larcher, le président du Sénat français, a de son côté souligné que le destin du Royaume-Uni « demeure intimement lié au continent européen ».

Mercredi soir, Charles III avait été reçu par le président Emmanuel Macron pour un dîner fastueux au château de Versailles, sous le signe de l'amitié franco-britannique après les turbulences du Brexit. Cette visite de trois jours en France, la première depuis le couronnement du monarque, « est un signe d'amitié et de confiance », perçu « comme hommage à notre passé, et comme gage d'avenir », avait affirmé le président français.

Pendant le discours du roi au Sénat, la reine Camilla et Brigitte Macron ont lancé un prix littéraire franco-britannique à la Bibliothèque nationale. La Première dame française a présenté à l'épouse de Charles III une robe d'Edith Piaf, ainsi que des manuscrits de William Shakespeare et de Victor Hugo. Elles ont aussi visité jeudi un atelier Chanel, où la reine s'est essayée à un métier à tisser.

La visite de Charles III en France aurait dû avoir lieu dès mars et être son premier déplacement royal à l'étranger, mais elle avait dû être annulée à la dernière minute sur fond de violentes manifestations en France contre la réforme des retraites.

Jeudi après-midi vers 15H40 (13H40 GMT), le roi prendra la parole en clôture d'une table ronde au Museum national d'histoire naturelle de Paris, consacrée à la « finance climat », soit les actions menées par les banques face au changement climatique, comme les produits financiers verts.

Maillot du PSG et ping-pong 

Le couple royal s'est auparavant rendu à la mi-journée au nord de la capitale française, à Saint-Denis, banlieue défavorisée mais aussi centre névralgique des Jeux olympiques de 2024 et lieu de la nécropole des rois de France, dans la basilique gothique que le roi et la reine ont pris le temps de visiter.

Accompagnés de Mme Macron, le roi et la reine ont discuté avec l'international français Presnel Kimpembe et le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi, qui ont remis à Charles III un maillot du club à son nom. Détendues, Brigitte Macron et la reine Camilla ont disputé une partie de ping-pong.

Vendredi, le couple royal se rendra à Bordeaux, pour la troisième et dernière journée de cette visite d'Etat, dans une région du sud-ouest de la France durement frappée par les incendies en 2022, qui compte de nombreux résidents britanniques.

Il y visitera, avec la reine Camilla, la frégate HMS Iron Duke, bateau de la Royal Navy, mais aussi une forêt expérimentale, à Floirac, avant de finir par un passage au domaine viticole Château Smith Haut Lafitte.

15h37: Les deux couples sont arrivés au Muséum d'histoire naturelle de Paris, l'une des passions du roi. Le souverain et Emmanuel Macron doivent y tenir un nouveau discours.

15h19: Charles III, Camilla, ainsi que Emmanuel Macron et son épouse Brigitte quittent le chantier de Notre-Dame-de-Paris

14h49: Le Roi et la Reine, accompagnés du couple Macron, sont à la cathédrale Notre-Dame

14h23: Le couple royal est arrivé au marché aux fleurs de Paris. Ils ont été accueillis par la maire de Paris, Anne Hidalgo

14h00: Le point sur ce que l'on sait

Lors d'une brève incursion à Saint-Denis, ville populaire de banlieue limitrophe de Paris, le roi Charles III a rencontré jeudi l'international français Presnel Kimpembe et le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi, qui lui ont remis un maillot du club à son nom. Au cours d'une déambulation de quelques minutes sous une pluie battante sur la place du centre-ville de Saint-Denis, devant une mairie pavoisée pour l'occasion de drapeaux français et britanniques, le roi a été présenté au footballeur du PSG Presnel Kimpembe, en survêtement de l'équipe de France, et à Marie-Antoinette Katoto, attaquante du club parisien. L'ancienne star de Chelsea Didier Drogba était également présent pour accueillir le roi. Aux côtés de Nasser Al-Khelaïfi, ils ont offert au monarque un maillot du PSG au nom de Charles et portant le numéro 3.

Auparavant, Charles et Camilla se sont rendus en compagnie de l'épouse du président français, Brigitte Macron, dans une salle située en face de l'établissement de la Légion d'Honneur où des installations sportives avaient été dressées pour l'occasion. Pendant un quart d'heure, ils ont regardé des écoliers et collégiens de Saint-Denis s'exercer à diverses activités sportives dans cette ville défavorisée qui accueille actuellement le Mondial de rugby et, l'été prochain, les JO-2024. C

amilla et Brigitte Macron ont échangé quelques balles de ping-pong face aux caméras. "J'ai trouvé ça top qu'ils aient passé un moment ici avec les enfants, à discuter avec des animateurs. Ça a été un super moment pour nous tous", a réagi auprès de l'AFP la pongiste de 19 ans Prithika Pavade, licenciée du club de Saint-Denis et championne d'Europe 2020 des moins de 21 ans, après avoir joué une courte partie avec la reine consort. Le couple royal a conclu sa visite de 45 minutes en Seine-Saint-Denis en traversant la basilique Saint-Denis, nécropole des rois de France, dont il est reparti vers 13H00.

 

13h30: Le roi et la reine sont en déplacement à la Galerie 19M, située porte d'Aubervilliers, dans le 19e arrondissement de Paris. « À destination de tous les publics, la Galerie du 19M valorise les Métiers d’art de la mode et de la décoration et s’impose comme le nouveau lieu culturel incontournable à Paris », peut-on lire sur le site Internet de la Galerie. 

12h20: Le couple royal a été accueilli par Brigitte Macron dans la salle de la Légion d'honneur, à Saint-Denis. Sur place, ils vont aller à la rencontre d'associations sportives.

11h24: "Le Royaume-Uni sera toujours un des alliés les plus proches de la France", déclare le Roi Charles III devant les parlementaires français. "Je veux remercier le peuple de France pour la bonté que vous avez exprimé pour notre famille et notre peuple, dans un moment de telle tristesse", affirme le roi en faisant référence à sa mère. "Je souhaite que [ma mère] puisse nous inspirer" pour le futur de la relation franco-britannique.

"Il y a près de 120 ans, mon arrière-arrière-grand-père, Edouard VII, c'est engagé pour l'entente cordiale et les liens entre nos deux pays (…) Ensemble, notre potentiel est illimité, c'est pourquoi nous devons chérir et entretenir notre entente cordiale, renouvelons là pour les générations futures"

Le roi Charles III, a proposé devant le Sénat français que France et Royaume-Uni s'engagent autour d'une "Entente pour la Durabilité" afin de répondre "plus efficacement" à "l'urgence mondiale en matière de climat et de biodiversité"

11h10: "Je sais qu'ensemble, nous avancerons, nous ferons avancer le monde, sur la préservation de l'environnement, une cause qui vous est chère", a déclaré la présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet. De son côté, le président du Sénat, Gérard Larcher, a indique que "le destin du Royaume-Uni demeure intimement lié à celui du continent, le Brexit n'y a rien changé".

10h54: Le roi est arrivé au Sénat pour s'adresser aux parlementaires

09h37: Après une visite au Marché aux fleurs, de retour en plein centre historique de Paris, le couple royal rejoindra le couple Macron sur le parvis de Notre-Dame de Paris à 14H45 locales (12H45 GMT) pour rencontrer des membres de l'équipe de restauration de la cathédrale ravagée par un gigantesque incendie en 2019, qui doit rouvrir pour décembre 2024.

Le couple royal se rendra ensuite vendredi à Bordeaux, pour la troisième et dernière journée de cette visite d'Etat, dans une région du sud-ouest de la France durement frappée par les incendies en 2022, qui compte de nombreux résidents britanniques. Il y visitera, avec la reine Camilla, la frégate HMS Iron Duke, bateau de la Royal Navy, mais aussi une forêt expérimentale, à Floirac, avant de finir par un passage au domaine viticole Château Smith Haut Lafitte.

09h10: Jeudi après-midi à 15H40 (13H40 GMT), le roi prendra la parole en clôture d'une table ronde au Museum national d'histoire naturelle de Paris, consacrée à la "finance climat", soit les actions menées par les banques face au changement climatique, comme les produits financiers verts. Au lendemain de son escapade à Versailles, le roi Charles III s'autorisera une autre sortie aux portes de la capitale française, cette fois au nord, à Saint-Denis, banlieue défavorisée mais aussi nécropole des rois de France et centre névralgique des Jeux olympiques de 2024. A 12H00 (10H00 GMT), le roi Charles III, accompagné de la reine Camilla et de la Première dame française Brigitte Macron, rencontrera des jeunes de Saint-Denis sur le thème du sport, et visitera la cathédrale de Saint-Denis, chef d'oeuvre de l'art gothique et dernière demeure des rois de France.

06h22: La visite de Charles III en France se poursuit aujourd'hui à Paris. Le souverain, qui entend asseoir son image à l'international un an après son accession au trône, tentera d'imprimer sa marque politique lors d'un discours devant les parlementaires français où il plaidera, comme la veille, en faveur de liens franco-britanniques renforcés. Il sera accueilli par Gérard Larcher et Yaël Braun-Pivet, les présidents des deux chambres du Parlement. Le roi est attendu sur son discours à la tribune du Sénat français, à 11 heures. C'est une première pour un souverain britannique.

En 2004, sa mère Élizabeth II avait en effet prononcé un discours dans la salle des Conférences du Sénat, devant députés et sénateurs réunis, mais pas dans l'hémicycle.

03h11: Hier soir, Charles III et Emmanuel Macron ont envoyé un message « d'amitié » franco-britannique porté sur « l'avenir » lors d'un dîner fastueux au château de Versailles, temps fort de la visite du roi en France. Cette visite de trois jours en France, la première depuis le couronnement du monarque, « est un signe d'amitié et de confiance », perçu « comme hommage à notre passé, et comme gage d'avenir », a affirmé le président français en ouverture du repas.

Quelques instants plus tard, Charles III s'est adressé à l'assemblée pour son traditionnel toast, jonglant entre le français, qu'il parle couramment, et l'anglais. « Il nous incombe à tous de revigorer notre amitié pour qu'elle soit à la hauteur des défis de ce 21e siècle », a-t-il lancé à Emmanuel Macron, appelant à un « renouveau » de l'Entente cordiale, ou concorde franco-britannique, dont les 120 ans seront célébrés en avril prochain, après les turbulences du Brexit.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
21/septembre/2023 - 08h42 - depuis l'application mobile

réception plutôt décontractée, tout en mettant en avant notre architecture, notre savoir culinaire, l'art et l'élégance etc
tout cela est bon pour la France surtout par les temps qui courent