25/08 07:46

Piratage : Une enquête a été ouverte après une fuite de données personnelles relatives aux demandeurs d'emploi, indique le parquet de Paris

Une enquête a été ouverte après une fuite de données personnelles relatives aux demandeurs d'emploi compilées par un prestataire de Pôle emploi, a indiqué le parquet de Paris, sollicité par l'AFP.

Avisée par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil), la section de lutte contre la cybercriminalité du parquet de Paris a ouvert mercredi une enquête pour introduction et maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données, confiée à la Brigade de lutte contre la cybercriminalité (BL2C), selon la même source.

Pôle emploi avait appelé mercredi dans un communiqué les demandeurs d'emploi à la vigilance, après "un acte de cyber-malveillance" dont l'un de ses prestataires a été victime. Il s'agit de la société Majorel, a indiqué jeudi l'organisme public. "Les noms et prénoms, le statut actuel ou ancien de demandeur d'emploi ainsi que le numéro de sécurité sociale de demandeurs d'emploi" sont "susceptibles d'être divulgués".

En revanche adresses e-mail, numéros de téléphone, mots de passe et coordonnées bancaires ne sont pas concernés. "Si cet incident ne présente pas de risque sur l'indemnisation ni sur l'accès à l'espace personnel de pole-emploi.fr, nous vous invitons toutefois à rester vigilants face à tout type de démarche ou proposition qui pourrait paraître frauduleuse", écrit Pôle emploi sur son site internet. L'organisme a procédé à une notification auprès de la Cnil et devait adresser un courriel à l'ensemble des demandeurs d'emploi concernés.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de InfoLibre
27/août/2023 - 12h52

Utiliser Windows est suicidaire, on y installe sans cesse sans le savoir des virus qui récupèrent les mots de passe et tout ce qu'on tape au clavier. Un antivirus ne sert à rien, il ne détecte en moyenne pas plus de 70% des virus récents et ne bloque jamais toutes les attaques. Windows est une passoire en terme de sécurité et les mauvaises habitudes qui vont avec vous rendent encore plus vulnérable : utilisation par défaut d'un compte administrateur, possibilité de télécharger n'importe quel logiciel gratuit la plupart du temps vérolé...Commencer par ne plus utiliser Windows mais Linux est un bon début pour protéger ses données.La région Grand Est et le groupe Manutan se sont fait voler toute leurs données et chiffrer leurs disques sur leurs postes et serveurs Windows, sauf sur leurs serveurs Linux. Et c'est le cas de la majorité des autres organismes piratés qui ne s'en vantent pas, les compétences Unix et Linux étant plus rares et chères.