10/08 17:42

Incendie en Alsace - Le gîte dans lequel 11 personnes ont péri n'avait fait l'objet «d'aucune autorisation» pour son activité et n'avait pas été déclaré en mairie, a indiqué le premier adjoint au maire

17h41: Le gîte dans lequel 11 personnes ont péri à Wintzenheim n'avait fait l'objet «d'aucune autorisation» pour son activité et n'avait pas été déclaré en mairie, a indiqué le premier adjoint au maire de la commune. «Il n'avait pas fait non plus l'objet d'autorisations de travaux pour pouvoir accueillir des personnes handicapées», a indiqué à des journalistes Daniel Leroy, au lendemain de l'incendie. Une déclaration qui suit celle de la vice-procureure de la République de Colmar, Nathalie Kielwasser, qui a affirmé que «le gîte n'avait pas subi le passage de la commission de sécurité qui est obligatoire» et «ne disposait pas des caractéristiques pour accueillir du public», confirmant une information de la radio locale France Bleu et du quotidien L'Alsace.

10h34: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Le gîte de vacances de Wintzenheim (Haut-Rhin), qui a brûlé mercredi faisant 11 morts dont dix personnes en situation de handicap, n’était pas aux normes de sécurité contre l’incendie, a déclaré jeudi la vice-procureure de la République de Colmar, Nathalie Kielwasser.

« Le gîte n’avait pas subi le passage de la commission de sécurité qui est obligatoire » et « ne disposait pas des caractéristiques pour accueillir du public », a déclaré à l’AFP Mme Kielwasser, confirmant une information de la radio locale France Bleu et du quotidien L’Alsace.

« Si vous voulez conduire une voiture, il faut un permis, si vous voulez héberger du monde, il faut le passage de cette commission qui vous donne des préconisations sur la capacité d’accueil, etc. On va vous imposer un certain nombre de règles de sécurité », a expliqué la magistrate. Le bâtiment, une ancienne grange récemment rénovée, disposait bien de détecteurs de fumée « mais pas suffisants pour ce type de structure », a déclaré la représentante du parquet.

« Les détecteurs de fumée sont aux normes mais ce ne sont pas des détecteurs de fumée qu’on pose dans des structures hébergeant du public », a-t-elle expliqué. Alors que les enquêteurs poursuivent leurs investigations, « on ne peut pas pour le moment vérifier s’il y avait ou non des extincteurs », a-t-elle ajouté.

La propriétaire du gîte, qui a alerté les pompiers mercredi à l’aube, est en état de choc et n’a pas été placée en garde à vue. « Il faut corréler juridiquement la raison du sinistre et est-ce que ça a un lien avec les règles de sécurité. Je n’ai pas le retour des investigations criminelles pour le moment », a indiqué Mme Kielwasser.

Le gîte accueillait 28 personnes au total, dont 16 dans les étages qui ont brûlé. Selon le maire adjoint de Wintzenheim, la propriétaire avait signé un contrat pour 16 personnes. La question du respect de cette jauge est « toujours en cours » d’expertise a précisé la magistrate.

10h01: Le gîte de vacances de Wintzenheim (Haut-Rhin), qui a brûlé mercredi faisant 11 morts, n'était pas aux normes de sécurité contre l'incendie, a déclaré jeudi la vice-procureure de la République de Colmar, Nathalie Kielwasser.

«Le gîte n'avait pas subi le passage de la commission de sécurité qui est obligatoire» et «ne disposait pas des caractéristiques pour accueillir du public», a déclaré à l'AFP Mme Kielwasser, confirmant une information de la radio locale France Bleu et du quotidien L'Alsace.

Un établissement qui accueille du public doit solliciter la validation de la commission de sécurité, ce qui n'a pas été entrepris. La commission impose divers aménagements comme la pose de portes coupe-feu, la mise en place d'un système d'alarme incendie, ou encore le fléchage d'issues de secours.

09h44: Au total, 28 personnes se trouvaient dans le bâtiment dont 17 ont pu sortir à temps, selon la préfecture du Haut-Rhin. Les 13 pensionnaires logés au rez-de-chaussée par Idoine, une association de Besançon, ont été rapatriées indemnes en Franche-Comté.

En revanche, 11 personnes, dont 10 adultes souffrant de handicaps mentaux légers, ont péri parmi les résidents logés dans les étages. Plusieurs d’entre elles dormaient dans une mezzanine qui s’est effondrée, ce qui a compliqué la récupération des corps, selon le lieutenant colonel Hauwiller.

L’association AIEM, qui prend en charge des personnes handicapées intellectuelles en Meurthe-et-Moselle, a précisé à l’AFP que cinq de ses membres s’étaient inscrits de manière individuelle à ce séjour. Seul l’un d’entre eux a été rescapé. Mercredi soir, une cérémonie oecuménique a rassemblé environ 70 personnes. Onze bougies avaient été placées devant l’autel en hommage aux victimes.

09h34: Onze morts et deux étages qui partent en fumée. L’enquête qui démarre sur les causes de l’incendie de Wintzenheim (Haut-Rhin) va devoir expliquer comment les flammes ont pu prendre au piège les personnes en situation de handicap hébergées dans ce gîte de vacances.

« Un embrasement généralisé ». Les pompiers, arrivés en moins d’un quart d’heure, n’ont rien pu faire pour venir en aide aux vacanciers installés pour la nuit dans les étages du bâtiment. Les occupants ont été « surpris en plein sommeil, tout le monde dormait », a observé le maire adjoint de la commune de 8.000 habitants de la banlieue de Colmar, Daniel Leroy.

Le lieutenant colonel Philippe Hauwiller, commandant de l’opération de secours, a estimé que compte tenu de l’état du bâtiment, les victimes étaient déjà mortes quand les pompiers sont arrivés au lieu-dit La Forge mercredi à 6h45. Dans ce genre de sinistre, les victimes succombent aux gaz toxiques, a-t-il relevé.

« Une enquête permettra de faire toute la lumière », a promis la Première ministre Elisabeth Borne venue sur place mercredi après-midi.

Le bâtiment éventré par l’incendie était une ancienne grange de 500 m2, avec deux étages et des combles, qui avait été rénové il y a quelques années.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greg1928
10/août/2023 - 18h29
Dark Puceau a écrit :

Je reconnais cette prose de petit frustré...

FrustréE si vous voulez faire du mot, car je suis une femme. Y a bien que vous qui ne le savez pas. Vous aussi vous joué au troll ? c'est devenu une mode ?smiley 

Portrait de Kreisker29
10/août/2023 - 17h32
delors717518 a écrit :

si  ils etaient morts avant l'arrivee  des pompiers pas besoin alors d'avoir des services de pompiers aussi  couteux si ils sont inutiles  les delais d'intervention des secours en zone rurale  sont bcp trop long  il ya d'ailleurs une  surmotalite  en zone rurale par rapport aux  zones  urbaines

Les pompiers inutiles !!! C'est une blague (de très mauvais goût), j'espère... si un jour vous avez besoin de leur service... vous constaterez qu'ils sont TRÈS UTILES. 

Portrait de Greg1928
10/août/2023 - 16h49
Méta Riche a écrit :

Attendez, les gens ne font pas toujours ce qu'ils promettent ?

Incroyable, quel scoop.

Heureusement que vous êtes là pour nous éduquer.

Tiens, ça me rappelle quelqu'un...

Vous n'avez pas autre chose à faire que de venir troller un sujet ? vous êtes si peu sociable que vous n'avez plus que cela pour exister ? smiley 

Portrait de bergil
10/août/2023 - 15h18
delors717518 a écrit :

si  ils etaient morts avant l'arrivee  des pompiers pas besoin alors d'avoir des services de pompiers aussi  couteux si ils sont inutiles  les delais d'intervention des secours en zone rurale  sont bcp trop long  il ya d'ailleurs une  surmotalite  en zone rurale par rapport aux  zones  urbaines

Une fois de plus comme pour d'autres sujets votre intervention ( trop nombreuses à mon avis ! ) tombe à l'eau , j'ai entendu que les pompiers sont des volontaires et qu'ils sont intervenus en 1/4  d'heure . Vous semblez tout savoir  et vous ne connaissez rien !

Portrait de Greg1928
10/août/2023 - 15h09
Méta Riche a écrit :

Les feux d'artifice non plus.

Là je citais un exemple concret qui mettait en évidence que parfois même un contrat signé n'est pas gage du respect des locataires d'un gîte. Vous n'avez donc rien compris. D'où votre sortie sur le covid du reste. smiley

Portrait de Greg1928
10/août/2023 - 14h41
Méta Riche a écrit :

Un peu comme le covid ?

Je me fiche du Covid ce n'est pas l'objet du sujet ici présent. 

Portrait de Greg1928
10/août/2023 - 14h09
Méta Riche a écrit :

Tu ne sais pas lire ?

Parce que vous croyez tout ce qui est écrit sans vous posez de question ? on a bien vue dernièrement qu'un pov gars avait été accusé d'être un tortionnaire, violeur et j'en passe avant même de connaitre la vérité tout cela pour faire du sensationnel. Et des gens crédules comme vous criaient à la vindicte populaire.

Portrait de Greg1928
10/août/2023 - 14h06
delors717518 a écrit :

le proprietaire   doit etre mis en examen pour homicide  involontaire   c'est tres grave     tout ça pour faire du fric  et les assocations  qui encadreent les handicapes sont nulles  et incompetentes come  d'habitude  elle n'ont rien verifiees  elles n'ont donc pas assure la secute des handicapes  qu'on leur a confie ces assocations  doivent etre dissoute  en conseil des ministres

Vous être juge ? pour juger en lieu et place. Certainement que non.

Déjà si vous aviez lu plusieurs articles vous sauriez que ce n'est pas la première fois que les handicapés venaient dans ce gîte. Ensuite le propriétaire n'a pas encore été incriminé car il faut connaitre l'origine de l'incendie.

Et je parie que vous ne savez même pas 1/10me des normes de sécurité et que chez vous vous ne les appliquez même pas smiley 

 

Portrait de Greg1928
10/août/2023 - 12h12
Marie 3903 a écrit :

Mais lorsqu'ils sont arrivés la propriétaire a bien vu qu'ils étaient plus que 15 ou 16 donc elle n'aurait pas du les accueillir, mais l'argent, fait parfois beaucoup de bétises

Vous simplifiez tout , avec des si... on mettrait Paris en bouteille.

Je connais un loueur de gîte qui a eut une désagréable surprise suite à une location de voir un feu d'artifice déclenché par les locataires en pleine forêt zone natura 2000 en période de sécheresse. Heureusement il était là pour intervenir en pleine nuit. Pourtant le contrat signé spécifiait que l'usage d'engins pyro étaient interdit. 

Portrait de Marie 3903
10/août/2023 - 11h50
Greg1928 a écrit :

Sauf si ce sont les réservataires du gîte qui sont venus plus nombreux que prévu ? Et un gîte est un gîte ce n'est pas le nombre qui en font le nom vous avez du mal comprendre le sens du terme.

Sachant qu'une CS n'est pas un gage de sécurité. On va pas parler des arrangements parfois entre établissement et CS donnant des délais très longs pour être conforme sans demander la fermeture.

De toutes façons faut attendre de savoir l'origine de l'incendie, si il est volontaire ce ne sont pas des normes qui y feront grand chose.

Mais lorsqu'ils sont arrivés la propriétaire a bien vu qu'ils étaient plus que 15 ou 16 donc elle n'aurait pas du les accueillir, mais l'argent, fait parfois beaucoup de bétises

Portrait de Greg1928
10/août/2023 - 11h48
Marie 3903 a écrit :

Mais ils étaient plus de 16 personnes donc elle est considéré comme gîte 

Sauf si ce sont les réservataires du gîte qui sont venus plus nombreux que prévu ? Et un gîte est un gîte ce n'est pas le nombre qui en font le nom vous avez du mal comprendre le sens du terme.

Sachant qu'une CS n'est pas un gage de sécurité. On va pas parler des arrangements parfois entre établissement et CS donnant des délais très longs pour être conforme sans demander la fermeture.

De toutes façons faut attendre de savoir l'origine de l'incendie, si il est volontaire ce ne sont pas des normes qui y feront grand chose.

Portrait de Marie 3903
10/août/2023 - 11h20
Greg1928 a écrit :

Il est fait état du contrat signé pour 16 personnes, est ce bien 16 ou 15 ? car ce détail à son importance. 

Si le contrat est signé pour 15 personnes dans ce cas les gîtes et chambres d'hôtes relèvent de la réglementation habitation, donc pas de commission de sécurité et tout ce qui en découle. 

Mais ils étaient plus de 16 personnes donc elle est considéré comme gîte 

Portrait de Greg1928
10/août/2023 - 10h54

Il est fait état du contrat signé pour 16 personnes, est ce bien 16 ou 15 ? car ce détail à son importance. 

Si le contrat est signé pour 15 personnes dans ce cas les gîtes et chambres d'hôtes relèvent de la réglementation habitation, donc pas de commission de sécurité et tout ce qui en découle.