07/08 16:46

Des journalistes appellent-ils des familles de victimes dans le seul but de leur demander de critiquer la Une du nouveau Journal du Dimanche ? Une famille furieuse aurait raccroché au nez des "enquêteurs"

La Une de la nouvelle version du Journal du Dimanche autour des familles victimes de violences et intitulée "Nous ne sommes pas des faits divers" continue à faitre couler beaucoup d'encre, certains médias ayant décidé d'utiliser tous les moyens possibles pour discréditer cette nouvelle version du JDD mise en place par Geoffroy Lejeune

Ainsi, Pierre-Marie Sève, directeur de l’Institut pour la Justice (think tank et association de victimes oeuvrant à la réforme de la Justice), révèle cet après-midi dans un tweet, que certains journalistes appellent même des familles de victimes dans le seul but de savoir si leur lettre ouverte au président de la République « Nous ne sommes pas des faits divers », parue dans le Journal du Dimanche, a été écrite par les victimes ou par la rédaction du JDD.

Hier, Le Dauphiné Libéré, , publiait un article dans lequel il révélait que, selon leurs informations, la lettre ouverte à Emmanuel Macron avait en réalité été écrite par la nouvelle rédaction du JDD.

Le directeur de l’Institut pour la Justice révèle avoir eu au téléphone la victime contactée par Le Dauphiné Libéré. Cette dernière est « absolument furieuse » de l’objet de l’appel, et « leur a raccroché au nez », précise-t-il.

« C’est bien vous qui avez écrit la lettre ou bien c’est le JDD ? », aurait demandé le journaliste du Dauphiné Libéré à la famille de la victime.

« Le Dauphiné Libéré a eu l'indécence de lui téléphoner, non pas pour la soutenir ou pour lui adresser un mot de sympathie, pour son fils qui est mort. Mais pour rechercher un scandale où il n'y en a pas », relate le directeur de l’ONG qui s’interroge quant aux méthodes utilisées par ce quotidien :

« Serait-il possible pour une certaine presse de ravaler quelques heures son venin pour se concentrer sur le fond du sujet ? Sur le fait que depuis des années, des familles sont niées. Et qu'elles sont maintenant salies. Le JDD a tenté de calmer le jeu en parlant d'un sujet consensuel au possible : la douleur de ceux qui ont perdu quelqu'un de leur famille. Et vous êtes incapables de garder cette décence humaine élémentaire qu'est le respect », écrit-il et de conclure : "« La vérité ne vous intéresse donc pas le dauphiné ??! J’ai honte pour vous d’en arriver à un tel niveau de bassesse !! "

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Do7357
7/août/2023 - 20h08
Ultra Riche a écrit :

Je ne voudrais surtout pas insister mais tout le monde aimerait connaître le nom du ou de la journaliste du Dauphiné.

C'est pour lui faire un coucou.

le nom du journaliste : Denis Masliah

Portrait de christ59200
7/août/2023 - 17h42

J'ai lu pour la première fois le JDD... Ben oui à force de lire des commentaires de "vierges effarouchées" cela a piqué ma curiosité. Et je suis resté très ému du témoignage de ces victimes trop facilement oubliées aux bénéfices de saloperie pseudo victime de la répression policière. Et maintenant on va emmerder ces familles pour dénigrer un journal qui ose les montrer !!! A souhaiter que ces gauchiasses soient à leur tour atteintes dans leurs chairs, atteintes dans leur famille pour pouvoir enfin ouvrir les yeux et ressentir ce que les VRAIES victimes ressentent... Et cela à perpét' .

 

Portrait de Alain_jacques367
Laaapin a écrit :

Va changer ta couche, stupide boomer.

Tu trempes dedans comme un sachet de thé.

@Laaapin lfi danger

Portrait de Jarpy
7/août/2023 - 17h10

Pensée pour Lola