28/07 11:29

La campagne présidentielle de Valérie Pécresse (LR) est visée par une deuxième enquête sur les "conditions de location d’un des deux sièges de campagne de Mme Pécresse et sur les prestations d'un cabinet de conseil"

Une enquête préliminaire, portant sur des soupçons d'abus de bien social autour de commissions pour la location d'un siège pour la campagne présidentielle de Valérie Pécresse, a été ouverte par le parquet de Paris, a indiqué celui-ci ce vendredi, confirmant une information de Mediapart.

Cette deuxième enquête, ouverte à une date inconnue après un signalement de la Commission des comptes de campagnes (CNCCFP), vient s'ajouter à une autre, portant depuis septembre 2022 sur des soupçons de détournement de fonds publics pendant cette campagne.

Contacté par le service politique de France Télévisions, l’entourage de Valérie Pécresse rappelle que "les comptes de campagne ont été validés" et que "toutes les explications ont été données à la commission des comptes et publiées". Les proches de l’ancienne candidate LR à la présidentielle se disent "très sereins", après l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet de Paris. 

D’après Médiapart, l’enquête porte sur les « conditions de location d’un des deux sièges de campagne de Mme Pécresse et les prestations du cabinet de conseil Jones Lang LaSalle (JLL) », qui « a facturé fin 2021 62 400 euros d’honoraires pour la recherche et la négociation des locaux. »

Dans sa décision du 14 décembre 2022 relative au compte de campagne de Valérie Pécresse, publiée au Journal officiel fin janvier 2023, la CNCCFP s’est interrogée sur la réalité et la portée « limitée » des prestations de JLL.

Un appel aux dons lancé Les interrogations sont accrues par le fait que ces locaux appartenaient à un bailleur, Comet Group, qui avait déjà contracté avec le cabinet de conseil Lysios Public Affairs dont l’un des associés, Patrick Stefanini, était directeur de campagne de Valérie Pécresse.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Juliette87
28/juillet/2023 - 13h55 - depuis l'application mobile

oh la vilaine

Portrait de MICMAH458
28/juillet/2023 - 12h39

Ah merde!!!   Les généreux donateurs vont encore devoir mettre la main au portefeuille pour payer les dettes de cette dame, puisqu'elle a pris l'habitude de fonctionner avec l'argent des autres.  Et le pire c'est qu'elle va trouver des couillons pour la renflouer.