21/07 10:02

A Nice et à Cavaillon, des dealers ont organisé et financé des fêtes pour les habitants des cités qu'ils occupent: La police a été déployée hier soir dans les deux villes - VIDEO

A Cavaillon, il y a quelques jours, une fête foraine sauvage a été installée ... pas des trafiquants, dans la cité du Dr Ayme! Selon Europe 1, 48 hommes de la CRS-8 sont arrivés sur place ce jeudi après-midi, afin de procéder à divers contrôles de véhicules, de piétons ou encore de scooters.

Egalement, les CRS encadrent le quartier. Auprès de nos confrères, Mongi Magri, membre du collectif "Le chemin de l'école en toute sécurité", regrette l'arrivée tardive des autorités malgré les alerte lancées depuis plusieurs années sur le manque de sécurité dans le quartier, due notamment à l'absence de la police locale. "Envoyer des CRS quand les conditions sécuritaires se dégradent, c'est la moindre des choses, si j'ose dire. Mais hormis ça, qu'est-ce qu'il se passe ?", interroge Mongi Magri.

Et d'ajouter: "Les CRS, ils vont rester deux ou trois mois, d'accord. Et ensuite, on va faire comment ? Rebelote, on recommence. Les habitants se retrouvent livrés à eux-mêmes aussi, encore une fois".

Du côté de Nice, une opération des forces de l'ordre a également été menée ce jeudi, après une fête supposément organisée aux frais de dealers lors de la fête musulmane de l'Aïd en juin dernier dans le quartier des Liserons, indique France 3.

En milieu d'après-midi, des membres de la police municipale et de la police nationale ont investi les lieux pour procéder à des contrôles des individus et des véhicules. Selon Nice-Matin, des structures gonflables "à plusieurs milliers d'euros" ont notamment été installées sur la voie publique, dans ce secteur, à l'occasion de la fête religieuse de l'Aïd El-Kébir le 28 juin dernier.

Egalement, buffet géant et un barbecue gratuits auraient été installés.

Mais surtout, selon les témoignages recueillis par nos confrères, l'argent utilisée pour ces installations proviendrait des bénéfices générés par le trafic de drogue.

Ainsi, le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti a demandé "la destruction de ce quartier devenu territoire occupé de la République". Le préfet des Alpes-Maritimes indique quant à lui "n'avoir aucune confirmation qu'il s'agit d'une fête organisée par des dealers" et qu'"une "enquête est en cours". Et d'assurer que "l'État fait le maximum pour lutter contre le trafic de drogue".

Une habitante du quartier fustige auprès de France 3: "L'opération de police d'aujourd'hui est une mascarade, c'est juste pour montrer qu'ils sont là mais ils ne contrôlent pas les bonnes personnes". Et une autre d'ajouter: "L'urgence, c'est plutôt l'état des bâtiments et les conditions de vie".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
21/juillet/2023 - 14h50 - depuis l'application mobile

Comment de telle situation peut se produire avec Darmanin a la tête des forces de l'ordre .

Portrait de christ59200
21/juillet/2023 - 13h37

Super BUUIZZZNESS PLAN, on offre des activités ludiques aux prochains choufs pour leur dire que "la drogue c'est pas mal", une fois enrôlés et les parents calmés et rassurés on passe au recrutement. L'année prochaine stand de tir à l'air soft pour le maniement des armes. Si c'est pour ce donner bonne conscience, ne me faites pas rire ils n'ont pas de conscience. Maintenant la mairie peut organiser quoique se soit dans ce quartier, si cela vient de "l'autorité" cela sera automatiquement dénigré, vandalisé, squatté. Je donne un exemple simple dans un quartier de Tourcoing, une aire de jeu a été inaugurée (table de ping pong) mini terrain de basket, jeu pour les plus petits. Résultat ils étaient squattés par des dealers et les mères de famille n'y amener par leurs mômes de peur de la promiscuité avec ses individus. Et pourtant les municipaux étaient plutôt sympas avec la population. 

Portrait de San Antonio
21/juillet/2023 - 12h02 - depuis l'application mobile

Ça y est, le lien entre trafic de drogue et immigration est fait ? C’est bon là ?

Portrait de San Antonio
21/juillet/2023 - 12h02 - depuis l'application mobile

Ça y est, le lien entre trafic de drogue et immigration est fait ? C’est bon là ?