26/06 10:46

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dit tabler sur la destruction d’environ "1.250" logements insalubres à Mayotte d’ici "la fin de l’année", en regrettant "le retard pris" dans cette opération

Gérald Darmanin a dit dimanche tabler sur la destruction d’environ « 1.250 » logements insalubres à Mayotte d’ici « la fin de l’année », en regrettant « le retard pris » dans cette opération en raison de « très nombreux recours » juridiques.

Accompagné des ministres délégués Olivier Klein (Logement) et Jean-François Carenco (Outremer), Gérald Darmanin a assisté, au second jour de son déplacement à Mayotte, à la destruction des dernières cases insalubres du quartier des Badamiers à Dzaoudzi, en Petite-Terre.

« Il y aura eu grosso modo 1.250 (destructions) d’ici la fin de l’année », a dit le ministre de l’Intérieur, qui avait évoqué 1.000 destructions d’ici à la fin de l’année dans son interview au Figaro mise en ligne vendredi soir. Aux Badamiers, Gérald Darmanin a dénoncé les nombreux recours contre ces destructions, qui « ont empêché le préfet de faire son travail de lutte contre l’insalubrité ».

La destruction des bangas (cases insalubres) est un des volets de l’opération Wuambushu lancée fin avril par le ministre. « Nous allons accélérer (...). Ce volet, a-t-il dit, a pris du retard du fait des très nombreux recours ». « J’eusse aimé, a-t-il poursuivi, que ceux qui sont venus faire du tourisme juridique à Mayotte visitent les bangas, des endroits insalubres où les enfants n’ont pas d’eau courante, où s’il y avait un cyclone, on aurait tous pleuré sur les très nombreux morts qu’il y aurait eu ici », et cela « pour empêcher de construire du logement social ».

« Ce qui est important, a insisté le ministre, c’est la destruction des logements insalubres et de reprendre la maîtrise du foncier ».

Dans l’après-midi, Gérald Darmanin s’est rendu avec Olivier Klein au village-relais géré par l’association Coallia à Tsoundzou 2, dans l’est de la grande île. « Ici, 37 familles » venues des bidonvilles « vivent dans des conditions dignes avant de retrouver un logement pérenne », a tweeté le ministre de l’Intérieur.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
26/juin/2023 - 12h51

On dirait que darmanin est plus efficace à Mayotte qu'en France métropolitaine.  Puisque c'est là-bas qu'il peut donner toute la mesure de son "talent", pourquoi n'irait-t-il pas s'y installer pendant quelques années ?  Je ne suis pas sûr que cela s'améliorerait à Mayotte, mais nous ça nous ferait des vacances.