11/06/2023 10:02

Neuf personnes mises en examen pour avoir dérobé plus de 3,5 millions d'euros d'articles de maroquinerie de luxe chez LVMH ou Chanel en défonçant les murs d'enceinte des boutiques

Au total, le montant des articles de luxe dérobés «s'élève à plus de 3,5 millions d'euros», ont précisé les gendarmes. Un total de onze vols, commis dans la Sarthe, le Loir-et-Cher et l'Indre, leur sont reprochés. Parmi les neuf personnes mises en examen, notamment pour «vols et recel en bande organisée», sept ont été placées en détention provisoire et deux sous contrôle judiciaire, a précisé le parquet de Paris. Elles avaient été interpellées lundi et mardi dans les Yvelines, le Val-d'Oise et le Loiret.

Certaines, âgées de 25 à 35 ans, sont soupçonnées d'avoir commis les vols, les autres, âgées de 45-55 ans, d'être les receleurs. Il s'agit d'une «équipe extrêmement professionnelle, qui allait frapper loin de ses bases» pour éviter d'être repérée, a précisé à l'AFP, le général Marc de Tarlé, chef de l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), en charge de l'enquête, ouverte en août 2022, sous l'autorité de la Jirs-Junalco de Paris.

Leurs «attaques étaient très ciblées, très rapides, d'une dizaine de minutes», a ajouté le général. Les malfaiteurs agissaient de nuit. «Après avoir attaqué les murs d'enceinte, les portes et les rideaux de sécurité des locaux de confection à l'aide d'outils professionnels», ils dérobaient les articles de maroquinerie «entreposés dans les chambres fortes».

Ils utilisaient des «véhicules de grosses cylindrées» et des «utilitaires volés», qu'ils «détruisaient» ensuite.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions