10/05/2023 16:01

Regardez les sénateurs français observer une minute de silence dans l'hémicycle et rendre hommage au journaliste de l'AFP Arman Soldin tué hier en Ukraine - VIDEO

Les sénateurs français ont observé aujourd'hui dans l'hémicycle une minute de silence en hommage au journaliste de l'AFP Arman Soldin tué mardi en Ukraine, "parce qu'il croyait que le devoir d'informer ne doit reculer devant rien", selon la Première ministre Elisabeth Borne. "C'est avec une vive émotion que nous avons appris le décès du journaliste de l'Agence France-Presse Arman Soldin, tué hier après-midi lors d'un bombardement dans l'est de l'Ukraine", a déclaré le président du Sénat Gérard Larcher (LR), à l'ouverture de la séance de questions au gouvernement.

"Ce jeune homme de 32 ans risquait sa vie chaque jour au coeur du conflit pour nous informer", a-t-il poursuivi avant de présenter les condoléances du Sénat à sa famille et à ses proches. M. Larcher a assuré du soutien de la chambre haute "l'ensemble des journalistes et des techniciens qui exercent leur métier dans des circonstances particulièrement difficiles pour nous informer". Au nom du gouvernement, Elisabeth Borne a également exprimé son "émotion" et sa "solidarité" à sa famille et à ses proches, "à ses collègues de l'Agence France-Presse" et "à tous les journalistes".

"Arman Soldin accomplissait son métier, sa passion, sa vocation. Il est tombé parce qu'il voulait faire connaître des faits, il est tombé parce qu'il croyait que le devoir d'informer ne doit reculer devant rien", a déclaré la Première ministre, ajoutant que "le journalisme, la presse libre, sont essentiels pour nos concitoyens et pour notre démocratie". Le président du Sénat et la Première ministre ont également exprimé leur émotion après "l'attaque abjecte", selon les termes de M. Larcher, contre la synagogue de la Ghriba à Djerba, en Tunisie, qui a coûté la vie à quatre personnes dont un Français.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions