21/04 16:20

L'entraîneur du Paris Saint-Germain Christophe Galtier, soupçonné d'avoir tenu des propos discriminatoires lors de son passage à l'OGC Nice, porte plainte pour menaces de mort et diffamation

L'entraîneur du Paris Saint-Germain Christophe Galtier, soupçonné d'avoir tenu des propos discriminatoires lors de son passage à l'OGC Nice, a déposé plainte pour menaces de mort et diffamation contre Julien Fournier et deux journalistes, a indiqué à l'AFP son avocat Olivier Martin.

Contacté par l'AFP, le parquet de Paris a confirmé qu'une plainte de Christophe Galtier avait été reçue vendredi au pôle national de lutte contre la haine en ligne. Ces plaintes visent Julien Fournier, ancien directeur du football de l'OGC Nice ainsi que les deux journalistes Daniel Riolo et Romain Molina pour diffamation et mise en danger par diffusion d'informations.

Une autre pour harcèlement et menaces de mort contre X a également été déposée, a précisé l'avocat. «On espère que le procureur de Paris agira avec la même célérité que le procureur de Nice pour que Christophe Galtier sorte le plus vite de cette affaire», a souligné vendredi auprès de l'AFP Me Olivier Martin, ajoutant que son client n'avait pas encore été entendu par les enquêteurs de la PJ de Nice.

Dans un courrier électronique adressé à la direction du club niçois révélé par le journaliste indépendant Romain Molina puis RMC, que l'AFP n'a pas pu authentifier, l'ancien directeur de l'OGC Nice Julien Fournier, avec qui Galtier a entretenu des relations exécrables, a notamment rapporté ces propos attribués à l'entraîneur du PSG: «'lI m'a alors répondu que je devais tenir compte de la réalité de la ville et qu'en effet, on ne pouvait pas avoir autant de noirs et de musulmans dans l'équipe''» et «''il m'a fait état de sa volonté de changer en profondeur l'équipe en précisant aussi qu'il voulait limiter au maximum le nombre de joueurs musulmans''».

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Nice pour des soupçons de «discrimination fondée sur une prétendue race ou l'appartenance à une religion» et des perquisitions ont eu lieu vendredi dernier dans les locaux de l'OGC Nice.

Par ailleurs, le président de l'OGC Nice Jean-Pierre Rivère a indiqué jeudi à l'Équipe et Nice-Matin avoir été auditionné par les enquêteurs cette semaine. «J'ai déjà été auditionné, j'ai donné tous les éléments que je considérais avoir en ma possession. Chacun fera la même chose. Il était vraiment important de protéger le groupe, ce qui n'a été facile durant cette période», a-t-il expliqué.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions