30/04 07:46

Le Bureau du Parlement européen décide d'interdire aux anciens eurodéputés d'exercer une activité de lobbying auprès du Parlement pendant une période de six mois à partir de la fin de leur mandat

Le Bureau du Parlement européen a décidé d'interdire aux anciens eurodéputés d'exercer une activité de lobbying auprès du Parlement pendant une période de six mois à partir de la fin de leur mandat, dans une première mesure en réponse au "Qatargate".

"À la suite de l'approbation par les présidents de groupes politiques du Parlement du plan de réforme proposé par la présidente (du Parlement Roberta) Metsola, le Bureau a adopté la première décision d'exécution révisant les règles applicables aux anciens députés au Parlement européen", a indiqué l'institution dans un communiqué.

Cette décision, qui entrera en application le 1er mai, modifie les règles actuelles, datant de 1999, sur les prérogatives accordées aux anciens eurodéputés, à la suite du scandale de corruption présumée dit du "Qatargate", qui a éclaté en décembre dernier et ébranlé le Parlement européen.

Dans cette affaire ont été inculpés plusieurs députés européens, de même que l'ancien eurodéputé italien Antonio Panzeri, devenu responsable d'une ONG, qui a reconnu "avoir été l'un des dirigeants d'une organisation criminelle (...) en lien avec le Qatar et le Maroc".

Le scandale a conduit la présidente du Parlement, Roberta Metsola, à annoncer des réformes. La première décision adoptée lundi introduit une "période de réflexion" de six mois pendant laquelle les anciens députés n'ont pas le droit de faire du lobbying au Parlement.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
30/avril/2023 - 08h27

Ah bon, et pourquoi ?  Pendant leur mandat, c'est autorisé ?