31/03/2023 07:01

Nouveaux incidents dans plusieurs villes de France cette nuit après des manifestations sauvages pour protester "contre la répression à Sainte-Soline" - Regardez

 A Marseille, Lyon, Nantes, Lille, Paris et d'autres villes de France, des centaines ou des milliers de personnes se sont rassemblées hier soir à proximité de préfectures, "contre la répression à Sainte-Soline" et "les violences policières" dans les manifestations. Dans certains villes des incident à nouveau déroulés quand les manifestations sont parties en cortège sauvage dans les rues.

A Paris, un cortège «sauvage» a circulé pendant quelques heures jeudi soir dans le centre de Paris. Du mobilier urbain et de nombreuses poubelles ont notamment été incendiés. Cette manifestation non-déclarée faisait suite au rassemblement, plutôt calme lui, devant l'Hôtel de ville de Paris en fin de journée, en soutien aux deux manifestants grièvement blessés le week-end dernier lors des affrontements à Sainte-Soline (Deux-Sèvres). Les pompiers sont intervenus pour circonscrire les incendies tandis qu'un important dispositif policier a été déployé.

A Nantes des incidents se sont également déroulés comme le racontent et le montrent nos confrères de Ouest France dans une série de tweets à voir ci-dessous. À l’angle de la rue le Notre et du cours des 50-Otages, les gendarmes ont reçu des projectiles : les manifestants ont lancé des bouteilles de verre sur les forces de l'ordre.

A Marseille une manifestation sauvage avec 400 à 600 personnes s'est déroulée dans la ville. Plusieurs feux de poubelles ont été déclenchés, au moins deux abribus détruits, un distributeur automatique de billets abîmé et le commissariat du 4e arrondissement dégradé par jets de projectiles et tags haineux. Un tag "Macron décapitation" a été observé dans la nuit à l'angle de la rue de la République et le boulevard des Dames. 

A Lyon, un groupe de 400 personnes en parti en cortège en direction de la place des Terreaux et de la Croix Rousse. Le groupe a notamment récupéré des pierres sur un chantier rue d'Algérie et des bouteilles en verre rue Terme, après avoir renversé un conteneur racontent nos confrères de BFM TV.  Des projectiles ont été lancés sur le commissariat du 1er arrondissement, qui a été dégradé par ce groupe de manifestants. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions