17/03/2023 09:27

Audiences 20h: Quel score pour la Première ministre Elisabeth Borne invitée hier soir du 20h de TF1 ?

Hier soir à 20h sur TF1, Gilles Bouleau était à la présentation d'une nouvelle édition du JT. La Première ministre Elisabeth Borne était l'invitée du journaliste. A noter que l'interview a attiré 6,5 millions de téléspectateurs. Sur France 2, l'édition était assurée par Anne-Sophie Lapix. Sur France 3, les téléspectateurs pouvaient suivre "Samedi d'en rire, la quotidienne".

Sur France 5, comme la saison dernière, Anne-Elisabeth Lemoine propose un "C à vous" rallongé jusqu’au prime-time. Sur C8, Cyril Hanouna et sa bande continuent d’animer l’access prime-time de la chaîne du groupe Canal Plus.

Sur TMC, Yann Barthès évoque l’actualité du jour avec ses journalistes, des invités et des reportages pour éclairer le monde qui nous entoure.

Le JT de 20h - Gilles Bouleau 27.6 % de PDA
6 062 000
Le JT de 20h - Anne-Sophie Lapix 21 % de PDA
4 607 000
Scènes de ménages 14.7 % de PDA
3 303 000
Quotidien - 3ème partie 9.6 % de PDA
2 140 000
TPMP - 2ème partie 7.3 % de PDA
1 607 000
C à vous, la suite 4 % de PDA
889 000
Samedi d'en rire 3.4 % de PDA
768 000
En aparté 0.6 % de PDA
125 000

Le Top des parts de marché

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
17/mars/2023 - 15h54

J'ai regardé par curiosité , en 20 mn elle n'a fait que répéter les même choses !

Portrait de Wouhpïnaise
17/mars/2023 - 10h26
trodat07 a écrit :

On voit que les gens n'ont pas regardé en masse l'interview de Borne.

Est ce que les français ne sont résignés par rapport à cette réforme ? Est ce qu'ils ne l'ont pas déjà accepté ? Ils ont d'autres problèmes actuellement que penser à leur retraite.

Oui il y a un du monde dans les rues (toujours plus ou moins les mêmes), oui dans les sondages les français sont contre mais je doute que ce mouvement ne perdure.

Ça va au-delà de la réforme des retraites. C'est aussi un ras-le-bol général. Et probablement un ras-le-bol de Macron qui méprise le peuple et ne l'écoute pas (si on en croit les manifestants interrogés).