15/02/2023 11:43

Les auditeurs chargés d'enquêter sur les dysfonctionnements à la Fédération française de football rendent leur rapport définitif aux principaux intéressés, dont Noël Le Graët

Les auditeurs chargés d'enquêter sur les dysfonctionnements à la Fédération française de football (FFF) rendent aujourd'hui leur rapport définitif aux principaux intéressés, Noël Le Graët en tête, patron du football français sur un siège éjectable.

La mission d'inspection diligentée par le ministère des Sports livre son verdict après d'ultimes auditions et un délai de deux semaines accordé à Le Graët, la directrice générale Florence Hardouin (mise à pied) et le comité exécutif de la FFF pour répondre aux accusations.

Les parties mises en cause pouvaient réclamer un report d'une semaine pour soigner leur défense mais le ministère des Sports a indiqué à l'AFP que le rapport serait transmis comme prévu mercredi. Cette journée devrait donc marquer l'épilogue de la mission d'audit. Viendra ensuite le temps des conclusions à tirer pour le "Comex", gouvernement du football français composé de quatorze personnes, dont Le Graët.

La balle est désormais dans le camp du président, mis en retrait depuis le 11 janvier et poussé à la démission par certains proches. Un départ ou un retour aux affaires? Le dirigeant de 81 ans devrait faire connaître sa position rapidement lors d'un Comex extraordinaire, peut-être vendredi.

"La situation est intenable, la solution la plus honorable serait qu'il démissionne", explique un élu de l'instance, sous couvert d'anonymat. A la FFF, d'autres voix décrivent un "Prez" (son surnom au siège boulevard de Grenelle) sonné par les événements, s'estimant innocent et peu enclin à lâcher la barre.

Ailleurs sur le web

Vos réactions