18/02/2023 16:31

Dès le mois de mars, le gouvernement va tester une solution de vérification d’âge en "double anonymat" afin de bloquer l’accès des mineurs aux sites porno

Dès le mois de mars, le gouvernement va tester une solution de vérification d’âge en « double anonymat » afin de bloquer l’accès des mineurs aux sites porno, a annoncé, devant les députés, Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé du Numérique.

Lors d’une audition devant la délégation aux droits des enfants, le ministre a réaffirmé la volonté du gouvernement d’imposer aux sites pornographiques de vérifier réellement l’âge des internautes, afin de bloquer l’accès aux mineurs. Un dossier en passe d’aboutir à l’issue d’une bataille juridique avec les sites.

« En 2023, c’est la fin de l’accès aux sites pornographiques pour nos enfants », avait déjà lancé le ministre début février. « Nous travaillons à faire émerger une solution de vérification d’âge qui respecte un principe de double anonymat », a-t-il expliqué mardi. « Celui qui fournit l’attestation de majorité ne sait pas ce pour quoi elle va être utilisée. Ce peut être un opérateur télécom, un fournisseur d’identité numérique ou tout autre organisme susceptibles d’attester de la majorité d’une personne. Et le site sur lequel l’attestation est utilisée ne connaît pas l’identité de la personne. C’est cela le principe de double anonymat ».

« De l’avis de l’Arcom comme de l’avis de la CNIL, c’est le système le plus robuste, non seulement pour résoudre une bonne fois pour toutes la question de la vérification d’âge sur les sites pornographiques, mais éventuellement à l’avenir pour effectuer d’autres vérifications d’âge sur d’autres services dont nous voulons protéger nos enfants », a ajouté Jean-Noël Barrot.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions