15/02/2023 07:13

Réforme des retraites - Revers pour le gouvernement cette nuit avec le rejet de l'article 2 : Les députés Insoumis se mettent à chanter provoquant la colère de la Présidente - Regardez

Après des heures de débats, les députés ont rejeté l'article 2 de la réforme des retraites ce mardi soir: 203 parlementaires ont voté pour et 256 ont voté contre. Un revers important pour le gouvernement et la majorité présidentielle dans cet examen compliqué. Un vote surprise qui a été applaudi debout par les députés des oppositions. Certains ont même entonné le chant "On est là" associé aux Gilets jaunes. "Votre attitude est inacceptable", a lancé la présidente de l'Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet.

Une grande partie des députés LR présents mardi soir ont voté contre l'article 2, selon le site de l'Assemblée nationale.

Sur les 44 votes LR, 38 ont voté contre, et 6 se sont abstenus. Un sérieux avertissement du parti de droite adressé à la majorité présidentielle.

Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a fustigé mardi soir "la gauche et la FN, unis pour supprimer un nouvel outil en faveur de l'emploi des plus âgés."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
15/février/2023 - 15h32
bergil a écrit :

Elle a beaucoup moins d'autorité que pour clore l'enquête sur Benalla avant la fin des auditions , il est vrai qu'elle avait été placée là pour une mission bien précise !

100% d'accord en tous points avec vous, et si nous pensons la même chose et je n'en ai aucun doute, la mission de cette dame était de bloquer les infos jusqu'à un certain niveau, et en tout cas faire en sorte de ne pas pouvoir remonter jusqu'à son bienfaiteur macron, pour être plus précis.

Portrait de bergil
15/février/2023 - 14h50
MICMAH458 a écrit :

J'adore toujours voir et entendre la présidente de cette bande de gamins mal-éduqués, madame "mes chers confrères, mes chers confrères" pour la citer, faire preuve de son autorité, du moins d'essayer sans jamais y parvenir puisque, comme disait Coluche, elle n'en a pas le moindre échantillon sur elle.

Elle a beaucoup moins d'autorité que pour clore l'enquête sur Benalla avant la fin des auditions , il est vrai qu'elle avait été placée là pour une mission bien précise !

Portrait de MICMAH458
15/février/2023 - 13h09

J'adore toujours voir et entendre la présidente de cette bande de gamins mal-éduqués, madame "mes chers confrères, mes chers confrères" pour la citer, faire preuve de son autorité, du moins d'essayer sans jamais y parvenir puisque, comme disait Coluche, elle n'en a pas le moindre échantillon sur elle.

Portrait de Alexshe
15/février/2023 - 11h52

On pourrait prendre notre retraite à 55 ans si l'état ne dilapidait pas bêtement NOTRE argent. C'est ça le vrai problème

Portrait de Caro3ine
15/février/2023 - 10h36

Non, ce n'est pas un revers pour le gouvernement mais un revers pour les français qui veulent travailler. Les extremes sabotent une réforme qui passera de toute façon.

Portrait de Greg1928
15/février/2023 - 10h01
DCA997 a écrit :

Vous avez parfaitement raison, mais beaucoup s'imaginent que nous sommes seuls à avoir raison face à tous les pays d'Europe qui partent bien plus tard à la retraite. Moi je pense que beaucoup de grévistes et manifestants sont mobilisés contre Macron et le pouvoir d'achat autant que pour la réforme des retraites. Quant à ceux qui ont des carrières hachées, ils veulent autant de retraites que ceux qui ont des carrières complètes. Où est la justice dans ce cas-là ? 

Pour les autres pays dont vous faites références sans les citer, il faut tenir compte de tout les paramètres;

Si je prend en exemple la Suède que tout le monde cite généralement sachez que les pivots actuels sont :

Pour bénéficier de sa retraite, le système mis en place dans les années 1990 prévoit 2 « bornes » :

Un âge minimum (61 ans) à partir duquel il est possible de prendre sa retraite ;

Un âge (67 ans) à partir duquel on peut être mis à la retraite d'office par son employeur. Mais si ce dernier est d’accord, il est possible à l’assuré de continuer à travailler, cotiser et accumuler des droits au-delà de cet âge.

Une réforme adoptée en 2017 prévoit le relèvement de ces âges. D’ici 2026, l’âge minimum passera à 64 ans et l’âge de la retraite d’office à 69 ans (en 2019, ils n’ont pas encore changé).

Mais attention il faut savoir que pour le régime de retraite Suédois contrairement à la France, il n’existe pas de condition de durée minimale de cotisation. Ce qui est un paramètre non comparable à notre système. 

 

Portrait de Greg1928
15/février/2023 - 09h42
stbx00 a écrit :

Affirmer que les régimes privés seront positifs en l'état dans 50 ans c'est ambitieux... Quoiqu'en pense il faut à un moment prendre en compte la démographie. Rester bloqué sur un âge de départ à la retraite à 60 ans n'a pas de sens.

En 1950 l'âge de départ à la retraite était proche de l'espérance de vie. Aujourd'hui on a pratiquement 20 ans d'espérance de vie à la retraite avec un rapport nombre d'actifs / nombre de retraités toujours plus faible. 

Si on se retrouve dans 50 ans avec une espérance de vie à 90 ans et 5 retraités pour 1 actif comment peut on imaginer de ne pas faire évoluer l'âge de la retraite ?

Ce n'est pas moi qui l'affirme mais ceux qui savent faire ce calcul. Partir à 60 ans avec 42 années de cotisations soit 168 trimestres entièrement cotisés et validés pour un taux plein, si cela est possible encore dans 50 ans. Sachant qu'à l'heure actuelle celui qui part avec ces conditions est pénalisé d'une décote de 10% sur sa complémentaire pendant 3 années.

Même si l'espérance de vie augmente, vu que la démographie baisse le nombre de retraité se fixera. Il ne sera donc pas aussi haut qu'aujourd'hui. Ce qui fait que nous serions dans la même configuration qu'à ce jour.

Ensuite en ce qui concerne le nombre d'actifs/nombre de retraités et bien prendre une vraie cotisation retraite normale sur l'indemnité chômage serait déjà une bonne chose.

 

Portrait de stbx00
15/février/2023 - 09h29
Greg1928 a écrit :

Vous n'avez pas bien étudié les comptes de retraite pour écrire cela. Ce qui fait péricliter les fonds ce ne sont pas le manque de cotisants, ce sont surtout les régimes spéciaux qui n'ont jamais été touchés (les plus gros "mangeurs genre RATP et SNCF), le mode de calcul des retraites du public et l'Etat qui compte se désengager au fil des années à venir.

Si vous prenez les comptes des régimes du privé que vous ne gardez ces fonds que pour le privé et bien les comptes seront positifs même dans 50 ans. Prenez ces fonds pour combler les régimes spéciaux et compléter celui du public et vous obtenez un déficit si l'Etat ne paye pas ce fameux "manque". Tout les régimes totalement autonome (qui ne servent qu'à la catégorie pour laquelle ils sont destinés sont positifs, du reste l'Etat voulait leur piquer leur pognon dans la 1ère réforme pour combler les propres "trous" qu'il forme).

L'Etat à toujours agit ainsi ; un autre exemple identique la fameuse CSG qui avait à l'époque été prévue pour 13 ans et qui devait combler le déficit de l'assurance maladie. Déficit créé par L'Etat qui donnait des aides ici et là en cotisations pour les employeurs (contrat aidé, exo de cotisation..) mais qui ne remboursait pas ces aides à la "caisse" comme cela aurait du et qui a donc fait payé les salariés. Là il fait pareil avec les retraites ; ce qu'il donne aux uns il le fait payer par les autres.

 

Affirmer que les régimes privés seront positifs en l'état dans 50 ans c'est ambitieux... Quoiqu'en pense il faut à un moment prendre en compte la démographie. Rester bloqué sur un âge de départ à la retraite à 60 ans n'a pas de sens.

En 1950 l'âge de départ à la retraite était proche de l'espérance de vie. Aujourd'hui on a pratiquement 20 ans d'espérance de vie à la retraite avec un rapport nombre d'actifs / nombre de retraités toujours plus faible. 

Si on se retrouve dans 50 ans avec une espérance de vie à 90 ans et 5 retraités pour 1 actif comment peut on imaginer de ne pas faire évoluer l'âge de la retraite ?

Portrait de Greg1928
15/février/2023 - 09h18
DCA997 a écrit :

Un jour, retraité, tu pleureras d'avoir une retraite de misère car il n'y aura pas assez de fric pour payer correctement tous les retraités. Tu te souviendras de cette époque ou bêtement tu as refusé cette réforme. Mais bon, tu pourras toujours distribuer des journaux à 5h du mat pour arrondir tes fins de mois. Bon courage...

Vous n'avez pas bien étudié les comptes de retraite pour écrire cela. Ce qui fait péricliter les fonds ce ne sont pas le manque de cotisants, ce sont surtout les régimes spéciaux qui n'ont jamais été touchés (les plus gros "mangeurs genre RATP et SNCF), le mode de calcul des retraites du public et l'Etat qui compte se désengager au fil des années à venir.

Si vous prenez les comptes des régimes du privé que vous ne gardez ces fonds que pour le privé et bien les comptes seront positifs même dans 50 ans. Prenez ces fonds pour combler les régimes spéciaux et compléter celui du public et vous obtenez un déficit si l'Etat ne paye pas ce fameux "manque". Tout les régimes totalement autonome (qui ne servent qu'à la catégorie pour laquelle ils sont destinés sont positifs, du reste l'Etat voulait leur piquer leur pognon dans la 1ère réforme pour combler les propres "trous" qu'il forme).

L'Etat à toujours agit ainsi ; un autre exemple identique la fameuse CSG qui avait à l'époque été prévue pour 13 ans et qui devait combler le déficit de l'assurance maladie. Déficit créé par L'Etat qui donnait des aides ici et là en cotisations pour les employeurs (contrat aidé, exo de cotisation..) mais qui ne remboursait pas ces aides à la "caisse" comme cela aurait du et qui a donc fait payé les salariés. Là il fait pareil avec les retraites ; ce qu'il donne aux uns il le fait payer par les autres.

 

Portrait de MS54840
15/février/2023 - 09h07

LREM n'aime pas les oppositions et n'écoute personne ou font semblant, la NUPES nous fait honte ! et le RN dors, on ne les entends pas et à chaque c'est eux qui prennent, LFI font ce qu'il veule aucune sanctions réel car la gauche à tous les droits ? et LR sont entre LREM et le RN, il ne savent plus où il sont ! le PS est mort comme le PCF.

Portrait de micpec
15/février/2023 - 08h59

LFI me sort par les yeux, il est à espérer qu'ils seront virés par leurs électeurs de 2022 à la prochaine élection législative !

Insupportable et sans respect !

Portrait de COLIN33
15/février/2023 - 08h46 - depuis l'application mobile
DCA997 a écrit :

Un jour, retraité, tu pleureras d'avoir une retraite de misère car il n'y aura pas assez de fric pour payer correctement tous les retraités. Tu te souviendras de cette époque ou bêtement tu as refusé cette réforme. Mais bon, tu pourras toujours distribuer des journaux à 5h du mat pour arrondir tes fins de mois. Bon courage...

@DCA997
vos propos sont a l'image de la propagande russe !

Portrait de COLIN33
15/février/2023 - 08h08 - depuis l'application mobile

Bravo ! comme quoi l'union fait la force, ce gouvernement peut apprécier qu'il n'a pas la majorité , la réforme des retraites touche tous les français, RÉFORME REJETÉE

Portrait de Electro
15/février/2023 - 08h06

Paf ! le destructeur....dans ta tronche.

Portrait de Vosegus
15/février/2023 - 07h32

L'anagramme de NUPES c'est Pneus. Ca tourne en rond, c'est rempli d'air, ca déjante et parfois ça crève.