03/02/2023 17:30

Face aux pénuries de médicaments, qui concernent notamment des antibiotiques largement prescrits, le gouvernement a annoncé qu’il allait autoriser des hausses de prix pour certains génériques essentiels

Face aux pénuries de médicaments, qui concernent notamment des antibiotiques largement prescrits, le gouvernement a annoncé vendredi qu’il allait autoriser des hausses de prix pour certains génériques essentiels, afin d’inciter les fabricants à poursuivre leur production.

Alors que la France subit depuis des mois une pénurie de médicaments, dont la forme pédiatrique de l’antibiotique amoxicilline, les ministères de la Santé et de l’Industrie vont opérer des hausses de prix « en contrepartie d’engagements des industriels sur une sécurisation de l’approvisionnement du marché français », ont-ils indiqué dans un communiqué commun, vendredi.

Les ministères ont en outre annoncé un moratoire sur les baisses de prix des génériques considérés comme stratégiques sur le plan industriel et sanitaire. Ces mesures étaient réclamées depuis plusieurs semaines par les fabricants de médicaments génériques, vent debout contre le budget de la sécurité sociale, qui jugent les prix trop bas en France pour leur permettre de continuer à vendre dans l’Hexagone, voire de maintenir leur production.

La semaine dernière, les industriels, mais aussi les principaux syndicats de pharmaciens, avaient boycotté des discussions au ministère de la Santé, portant justement sur de nouvelles baisses de prix. D’ici à la fin du mois de mai, une liste de médicaments stratégiques sera établie, a aussi précisé le gouvernement. L’Agence nationale de sécurité du médicament sera en outre chargée d’établir un plan de préparation des épidémies hivernales (sécurisation des stocks, amélioration de la mise à disposition des données). Enfin, sous trois mois, un « plan blanc médicaments » activable en cas de situation exceptionnelle sera préparé.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
4/février/2023 - 13h23
Ste'ph a écrit :

Parce que vous en êtes un...

Prenons un fabricant d'un produit, qu'il peut vendre au prix qu'il veut partout, mais dans certains pays on lui impose un prix maximal, il a donc moins de rentabilité à le vendre chez eux. Le jour où il a moins de produit à vendre, il fournira en premier là où il aura le plus de bénéfice, et donc il y a pénurie là où c'est le moins rentable.

En permettant l'augmentation des prix des médicaments, on incite les fabricant à venir nous vendre leur produit. C'est un des pires revers du capitalisme et dites vous que le prix des médicaments aux Etats-Unis sont astronomique par rapport à nous et sans Sécu)

Vous devez être super intelligent pour traiter les autres de c.n !

Portrait de Angelussauron
4/février/2023 - 07h49

Est ce que cela a été pris en compte sur la loi sur les retraites?

Moins de médicaments = plus de morts (car c'est aussi le cas pour les médicaments de certaines maladies comme le cancer).

Et oui quand on fait une loi on regarde les différents paramètres. On doit créer toutes les conditions possibles pour éviter un effondrement donc aller dans le "bien vieillir" (on en est loin les français vivront moins longtemps CQFD).

Cette loi effondrera le système des retraites ainsi que la sécurité sociale et le chômage ! car tous les paramètres n'ont pas été prise en compte. Les économistes ont ciblé juste le système de retraite sans regarder le reste.

Certains pays comme les pays nordiques ont pris en compte cela avant d'augmenter l'age du départ à la retraite. Ils adaptent le travail des seniors et ils s'occupent de leurs retraités.

Portrait de thierry93110
3/février/2023 - 22h05

ça ne changera rien, car les prix vont être augmenté que de 10%, pas assez pour être servi en premier 

Portrait de Electro
3/février/2023 - 18h55

Depuis la tromperie du Covid par la peur et avec ce gouvernement, le destructeur qui engraisse ses copains de l'industrie pharmaceutique , il faut s'attendre à tout !

Portrait de bergil
3/février/2023 - 18h09

Alors là je dis bravo ! engraisser les laboratoires qui organisent la pénurie , quelle brillante idée qui va dans l'aggravation du pouvoir d'achat et le déficit de la ss