02/02 13:44

Réforme des retraites - Les organisations de jeunesse appellent à bloquer les lycées et les universités le mardi 7 février prochain: "La jeunesse est plus déterminée que jamais et saura se faire entendre"

Dans un communiqué commun, les organisations de jeunesse appellent à bloquer les lycées et les universités le mardi 7 février prochain contre la réforme des retraites.

"Ce 31 janvier, 150 milliers de jeunes se sont mobilisées partout en France contre le projet abject de réforme des retraites du gouvernement. Soit trois fois plus que le 19 février ! Des dizaines d'établissements ont été tout ou partie bloqués et la participation aux assemblées générales étudiantes a doublé depuis le 19 janvier. Les retraites sont une affaire de jeunes et notre génération l'a bien compris", débute le texte. 

Et d'ajouter : "Sous un front syndical unitaire, les étudiant es se sont fortement mobilisé•es pour cette deuxième journée de grève à l'appel de l'intersyndicale. Emmanuel Macron et Elisabeth Borne sont plus minoritaires que jamais face aux millions de manifestantes et aux 70% de Françaises qui s'opposent à cette réforme. Les arguments mobilisés par les macronistes sur le bien-fondé d'une réforme censée sauver notre système par répartition au nom de notre génération ne fonctionnent pas".

"Nous refusons d'être pris en otage par un gouvernement qui dit faire cette réforme pour nous alors qu'il nous plonge et nous enferme dans la plus grande des précarités. Le gouvernement ne peut rester sourd à nos revendications. Nos organisations appellent à soutenir toutes les mobilisations en cours et se mobiliseront jusqu'au retrait de la réforme. La jeunesse est plus déterminée que jamais et saura se faire entendre", poursuit le texte des organisations.

"Dès maintenant, nous appelons à rejoindre les grèves et manifestations des 7 et 11 février. Ainsi nos organisations appellent à tout mettre en œuvre pour mobiliser largement la jeunesse. Notamment en votant en assemblée générale le blocage de nos lieux d'études, lycées, universités, le 7 février prochain", concluent-ils.

.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de KERCLAUDE
2/février/2023 - 18h14

Une raison d'avoir les diplômes  à la fin de l'année scolaire ..

Portrait de bergil
2/février/2023 - 16h58
LISCO a écrit :

Ce que vous dites n'est pas exact, c'est en 1982 que la loi fixant le départ a 60 ans a été votée , départ a taux plein avec 37,5 ans de cotisations et l'espérance de vie n'a que peu progressé pour les populations concernées.

1980 , 1981 c'était les années 80 !

Portrait de LISCO
2/février/2023 - 16h16
Bdhy a écrit :

Je ne suis pas sûr que le blocage des lycées et universités fasse avancer le schmilblick !

Mes parents sont partis en retraite à 65 ans dans les années 80 alors que leur espérance de vie était nettement inférieure à aujourd'hui ... qu'on se batte pour les carrières longues et les métiers pénibles est justifié, mais pas certain que ces jeunes qui vont entrer dans la vie active à 22-24 ans puissent revendiquer de partir en retraite à 60 ans !

Ce que vous dites n'est pas exact, c'est en 1982 que la loi fixant le départ a 60 ans a été votée , départ a taux plein avec 37,5 ans de cotisations et l'espérance de vie n'a que peu progressé pour les populations concernées.

Portrait de LISCO
2/février/2023 - 16h08

Des fois l'histoire peut apporter un éclairage, en 1993 Balladur (ministre de droite) a porté la durée de cotisations pour une retraite pleine de 37ans 1/2 a 40 ans et le calcul de la retraite de 10 aux 25 meilleures années avec départ à 60 ans depuis cela n'a cessé de se dégrader, nous en sommes maintenant si le projet passe a 64 ans avec 43 années de cotisations, le patronat ayant sous le coude le départ à 67 ans. Alors oui, les jeunes sont concernés en  priorité.

Portrait de Bdhy
2/février/2023 - 16h05

Je ne suis pas sûr que le blocage des lycées et universités fasse avancer le schmilblick !

Mes parents sont partis en retraite à 65 ans dans les années 80 alors que leur espérance de vie était nettement inférieure à aujourd'hui ... qu'on se batte pour les carrières longues et les métiers pénibles est justifié, mais pas certain que ces jeunes qui vont entrer dans la vie active à 22-24 ans puissent revendiquer de partir en retraite à 60 ans !

Portrait de COLIN33
2/février/2023 - 14h40 - depuis l'application mobile

Tout va bien, Borne aura de quoi dire dans l'émission de Caroline Roux ce soir, j'espère qu'elle va donner des nouvelles de Macron, il se fait rare depuis le début des manifestations