20/01 12:50

Le Dr Stéphane Clerget répond dans "Morandini Live" à l'influenceuse de 23 ans qui veut avoir recours au suicide assisté: "Il ne faut pas aller jusque là. Il y a des solutions" - VIDEO

Ce matin, le Dr Stéphane Clerget, pédopsychiatre, était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews. Sur le plateau, il est revenu sur les propos de l'influenceuse Olympe, âgée de 23 ans, souffrant de trouble dissociatif de l’identité, où plusieurs personnalités cohabitent en elle.

Dans une vidéo postée sur son compte Instagram, la jeune femme a annoncé avoir décidé de recourir au suicide assisté cette année en Belgique. "Dans mon métier, on rencontre des adolescents qui ont des idées suicidaires. Certains commencent à évoquer le suicide assisté qui n'est pas autorisé en France, mais qui est possible dans certains pays comme en Belgique", a-t-il débuté.

Dans sa vidéo, Olympe affirme avoir été victime de harcèlement scolaire, de pédophilie, d'un viol en réunion et qu'elle est passée par quatre foyers. "Ce qu'elle a vécu est terrible. Les traumatismes qu'elle décrit ça peut générer ce type de trouble de la personnalité. Ce sont des troubles que l'on peut prendre en charge, nous les psychiatres. Que l'on peut soigner et pratiquement guérir".

Et de continuer : "Nous, médecins et psychiatres, on tend la main à ces personnes pour les aider à se sentir mieux, à voir la vie autrement (...) Pour nous, psychiatres français, le suicide reste un trouble psychique que l'on peut soigner, que l'on peut guérir". "Toutes les semaines, je vois des adolescents qui ont pris la décision de se suicider. Et qui, heureusement grâce à l'accompagnement familial, amical et médical, ne se suicident pas. Il faut sauver Olympe et contredire sa personnalité qui a envie de mourir".

"Comment on peut dire qu'à 23 ans sa souffrance est incurable ? On peut la guérir, on peut la soulager", a affirmé le Dr Stéphane Clerget dans "Morandini Live".

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de grounddd
20/janvier/2023 - 14h28
Tempura a écrit :

Si elle décide de mourir et que sa décision est murement réfléchie, il faut respecter son choix.

"murement"

"23 ans"

Portrait de Tempura
20/janvier/2023 - 13h44

Si elle décide de mourir et que sa décision est murement réfléchie, il faut respecter son choix.