13/01 08:13

Retraites - Mauvais timing pour Emmanuel Macron et 12 ministres qui ne seront pas en France jeudi prochain pour la grande journée de mobilisation contre la réforme

C'est une annonce qui risque de crisper un peu les opposants à la réforme des retraites. Le Figaro révèle en effet que, pour le premier grand jour de mobilisation contre la réforme des retraites, le Président de la République ne sera pas en France pour suivre l'évolution de la situation. Emmanuel Macron et une douzaine de leurs ministres sont seront en effet ce jour là à Barcelone, pour un sommet franco-espagnol.

Contacté ce mercredi par le Figaro, Matignon a fini par indiquer que la première ministre ne sera pas présente aux côtés du président de la République, pour éviter que les deux premiers personnages de l'État ne quittent le territoire national au même moment.

Feront en revanche le déplacement, entre autres : Sébastien Lecornu (Armées), Éric Dupond-Moretti (Justice), Olivier Dussopt (Travail), Clément Beaune (Transports), Pap Ndiaye (Éducation nationale), et Laurence Boone (Europe).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Hartley foot
13/janvier/2023 - 22h39
colmart18 a écrit :

Mauvais timing ? Si Macron doit prévoir la date des jours de grèves pour organiser son planning  ça ne va pas être simple ! 

Je fais le pari d'un mouvement de grève qui va s'essouffler rapidement , sachant que les gens n'ont pas d'argent à perdre pour une réforme qui se fera . Il faut savoir aussi que les jours de grève ne sont plus payés à la SNCF , voire ailleurs . 

Oui ,les Français ont envie de la réforme 

Portrait de COLIN33
13/janvier/2023 - 13h38 - depuis l'application mobile

Comme par hasard !

Portrait de LISCO
13/janvier/2023 - 11h39
HERVEpol a écrit :

Que change le fait qu'il soit là ou pas ? Je ne pense pas que la  visite à Barcelone soit prévue au dernier moment, dans tous les cas surement avant la date de la grève.. Donc l'article devrait être , mauvais timing pour les grévistes plutôt.

On a l'impression que les syndicats font ça uniquement pour exister, ils ne proposent que des choses impossibles, et plus ça va plus l'écart se creuse entre les syndicats qui protègent les privilégiés, RATP SNCF TOTAL etc et les autres....Comme on dit, les syndicats ont cessés d'exister le jour ou ils ont donné des consignes de vote.

que représentent aujourd'hui ces corps intermédiaires en %  de salariés en France ??? une extrême petite minorité. Et pourtant ils paralysent tout un pays avec la bénédiction et la pub des médias.

Ce sont les journalistes qui font la réussite de la manif et non la dynamique syndicale. 

je pourrais retourner la même question que représentent les partis politiques en France ? en nombre d'adhérents beaucoup moins que les syndicats.  Les syndicats vont appeler a la grève concernant l'age de départ a la retraite, cela ne concerne pas que certaines entreprises mais tout l'ensemble des gens concernés d'autre part les grévistes ne seront pas forcément adhérents de ces syndicats mais ils partageront la défense de leurs droits.

Portrait de HERVEpol
13/janvier/2023 - 11h12

Que change le fait qu'il soit là ou pas ? Je ne pense pas que la  visite à Barcelone soit prévue au dernier moment, dans tous les cas surement avant la date de la grève.. Donc l'article devrait être , mauvais timing pour les grévistes plutôt.

On a l'impression que les syndicats font ça uniquement pour exister, ils ne proposent que des choses impossibles, et plus ça va plus l'écart se creuse entre les syndicats qui protègent les privilégiés, RATP SNCF TOTAL etc et les autres....Comme on dit, les syndicats ont cessés d'exister le jour ou ils ont donné des consignes de vote.

que représentent aujourd'hui ces corps intermédiaires en %  de salariés en France ??? une extrême petite minorité. Et pourtant ils paralysent tout un pays avec la bénédiction et la pub des médias.

Ce sont les journalistes qui font la réussite de la manif et non la dynamique syndicale. 

Portrait de jarod.26
13/janvier/2023 - 10h05

courage fuyons les gars 

Portrait de colmart18
13/janvier/2023 - 09h53

Mauvais timing ? Si Macron doit prévoir la date des jours de grèves pour organiser son planning  ça ne va pas être simple ! 

Je fais le pari d'un mouvement de grève qui va s'essouffler rapidement , sachant que les gens n'ont pas d'argent à perdre pour une réforme qui se fera . Il faut savoir aussi que les jours de grève ne sont plus payés à la SNCF , voire ailleurs . 

Portrait de davidumans72
13/janvier/2023 - 08h58

Comme d'hab, ils tentent de créer un contre feu médiatique...

Portrait de Electro
13/janvier/2023 - 08h34

Mauvais timing, mauvais président.... ca va ensemble, non ?