14/01 15:31

Un tiers des Français déclarent "suivre" en ligne des créateurs de contenus, selon une étude publiée par une agence spécialisée en marketing d'influence, un chiffre qui monte à 63% chez les 18-25 ans

Un tiers des Français déclarent "suivre" en ligne des créateurs de contenus, selon une étude publiée par une agence spécialisée en marketing d'influence, un chiffre qui monte à 63% sur la tranche d'âge des 18-25 ans. "Les jeunes sont omniprésents (sur les réseaux sociaux), ils y passent 2h36 par jour", commente Guillaume Doki-Thonon, directeur général de l'agence Reech, co-auteur de l'étude avec l'institut de sondage Norstat.

Elle a été menée auprès de plus de 1.000 utilisateurs des réseaux sociaux, "représentatifs" de la population française, âgés de 18 ans et plus. "On observe aussi que Facebook reste le réseau le plus puissant sur une cible large, utilisé par 75% des répondants, contre 59% pour Instagram. Enfin, YouTube apparaît comme le réseau qui rassemble les générations, puisqu'il est suivi, quant à lui, par 65% des sondés", ajoute-t-il.

Parmi les utilisateurs qui suivent des créateurs de contenus, seuls 31% suivent des personnes issues de la télé-réalité, contre 61% des créateurs de contenus "dont c'est le métier", 46% des personnalités publiques (politiques, journalistes, artistes, sportifs,...) et 44% des individus qui partagent leur passion, selon l'étude.

Alors que des polémiques, parfois suivies d'amendes, éclatent régulièrement sur les pratiques des influenceurs qui ne révèlent pas toujours les relations qui les lient à certaines marques, 68% des sondés estiment que "les arnaques représentent la première chose à régler dans la régulation de l'influence". Pour 51% d'entre eux, la régulation de l'influence "doit permettre de stopper les représentations idéales des corps sur les réseaux sociaux", souligne encore l'étude.

Le gouvernement a annoncé dimanche l'ouverture jusqu'à fin janvier d'une consultation publique, décision faisant suite à une table ronde organisée en décembre avec des représentants de ce secteur en pleine expansion, qui plaide de son côté pour l'autorégulation. "Vous êtes des millions à consulter leurs avis, leurs recommandations dans le domaine de la mode, du sport, de la beauté, des voyages. Ils jouent donc un rôle dans notre vie quotidienne. Ca leur donne une responsabilité particulière", avait indiqué dimanche le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, à propos des 150.000 influenceurs que compte le pays.

La consultation "permettra à tous les Français qui le souhaitent de s'exprimer sur 11 mesures réparties en quatre thématiques", avait-il précisé: les droits et obligations des influenceurs, la propriété intellectuelle, la protection des consommateurs et la gouvernance du secteur.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vosegus
14/janvier/2023 - 18h13

"Parmi les utilisateurs qui suivent des créateurs de contenus, seuls 31% suivent des personnes issues de la télé-réalité, contre 61% des créateurs de contenus "dont c'est le métier","

C'est plutôt rassurant. Mais ça donne bien une idée du nombre de "cons" en France, 31%.