06/01/2023 07:04

Des dizaines de migrants de retour, une nouvelle fois, Porte de la Chapelle à Paris, pour tenter d'installer un campement sous le métro aérien - Regardez

C'est un peu l'histoire sans fin qui se reproduite Porte de la Chapelle à Paris. Les équipes de France 3 sont retournés sur place, dans ces lieux où des migrants sont régulièrement évacués par les forces de l'ordre. Et force est de constater que les migrants sont une nouvelle fois de retour...

Pourtant en novembre dernier, une fois de plus, près d'un millier de personnes avaient été évacuées : "il y a eu 956 personnes mises à l'abri", avait alors affirmé l'association France terre d'asile (FTDA), opératrice de l'Etat.

Une "cinquantaine de personnes arrivées plus tard risquent de ne pas avoir de solution", a-t-elle ajouté.

Les membres de ce campement, essentiellement des ressortissants afghans, ont été conduits en bus vers des hébergements temporaires, en Ile-de-France et en région, ont précisé dans un communiqué de la préfecture de la région Ile-de-France, qui a conduit l'évacuation, et la préfecture de police de Paris.

Selon elles, 197 des 956 personnes "ont été orientées en région" et "759 en Ile-de-France, vers des centres d'hébergement".

Aujourd'hui, début janvier, ils sont plusieurs dizaines à être de retour comme on peut le constater dans l'extrait ci-dessus.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Amandecroquante
7/janvier/2023 - 07h05
swatss a écrit :

Si les mots sont importants mon brave, la définition est tout autant…

Ce sont deux mots distincts... 

Oui et c’est pour ça que clandestin est plus adapté très cher…

Ils sont bien en contravention avec les lois et règlements ; ils se sont dérobés à la surveillance ou au contrôle de l'autorité pour venir chez nous.

Ils ont effectivement migré mais comme ils n’ont pas respecté nos règles alors ils sont clandestins 

Ils sont bien en contravention avec les lois et règlements ; ils se sont dérobés à la surveillance ou au contrôle de l'autorité pour venir chez nous.

Ils ont effectivement migré mais comme ils n’ont pas respecté nos règles alors ils sont clandestins 

Ils ont migrés, mais comme ils n’ont pas respecté nos lois, le contrôle de l’autorité, se sont dérobés à la surveillance… alors ils sont clandestins.

y’a que les exploitants qui les appellent migrants, pour avoir des travailleurs dociles et pas cher 

Portrait de MICMAH458
6/janvier/2023 - 13h13

Ils sont de retour, et comment pourrait-il en être autrement, et qui s'en étonne encore ?  La situation restera inchangée, voire s'amplifiera, tant que le gouvernement ne traitera pas le problème à la source.

Portrait de badab26399
6/janvier/2023 - 08h30

Les campements de sans papiers sont installés sous le métro aérien, du fait sous la ligne 4, donc sur le boulevard de la Chapelle et non pas Porte de la Chapelle (campement de crackeux), qui elle se situe à 2km de là, donc un peu de précision dans la rédaction des articles, par respect pour les riverains du Bd de la Chapelle, qui vivent un enfer quasi permanent.

Portrait de COLIN33
6/janvier/2023 - 08h21 - depuis l'application mobile

les déplacer ne sert malheureusement a rien, puisqu'ils sont là ils reviendront toujours, ces opérations ne servent qu'à déplacer le problème sans le solutionner...

Portrait de kylun2004
6/janvier/2023 - 08h19
Amandecroquante a écrit :

En 2023, on pourrait arrêter d’utiliser cette fausse appellation de migrants, et de réutiliser le mot clandestin !

les mots sont importants 

a 100% d'accord avec vous

 

Portrait de Amandecroquante
6/janvier/2023 - 07h29

En 2023, on pourrait arrêter d’utiliser cette fausse appellation de migrants, et de réutiliser le mot clandestin !

les mots sont importants