22/12 10:31

Une puissante tempête hivernale devrait s'abattre en fin de semaine sur une grande partie des États-Unis, menaçant de créer le chaos à Noël!

Une puissante tempête hivernale devrait s'abattre en fin de semaine sur une grande partie des États-Unis, menaçant de créer le chaos au moment même où des dizaines de millions d'Américains prévoient de voyager pour les fêtes de fin d'année.

La tempête devait commencer à se former dans la nuit de mercredi, se renforcer jusqu'à vendredi et perdurer durant le week-end de Noël, amenant avec elle des températures extrêmement basses, des chutes de neige et des vents puissants sur une grande partie du nord et de l'est du pays, selon le service météorologique américain (NWS).

Il s'agit «d'une tempête ne survenant qu'une fois par génération», a averti sur Twitter son agence locale à Buffalo, dans l'État de New York. Le Midwest et la région des grands lacs seront particulièrement touchés en fin de semaine, avec du blizzard.

Le mercure devrait chuter très brutalement en seulement quelques heures, et atteindre une température ressentie de jusqu'à -55°C dans la région des grandes plaines. «Un froid de cette ampleur pourrait provoquer en quelques minutes des engelures sur la peau exposée, ainsi que de l'hypothermie et la mort si l'exposition est prolongée», a alerté le NWS. Les bourrasques de vent pourront par ailleurs souffler jusqu'à 80 km/h, provoquant de possibles chutes d'arbres et coupures d'électricité.

Le site météorologique privé AccuWeather prévient de la possible formation d'une «bombe cyclonique», formée par la rencontre de l'air polaire avec une masse d'air plus chaud, provoquant une très rapide chute de pression.

Ces conditions seront «très dangereuses» pour se déplacer, que ce soit par la route ou par les airs, a averti le NWS. Déjà mercredi, des vents forts ou des chutes de neige menaçaient de créer des retards dans les aéroports de Minneapolis, et de ralentir le trafic aérien à Denver et Chicago, a prévenu l'autorité américaine de l'aviation (FAA).

Or à partir de jeudi, des millions d'Américains sont attendus dans les aéroports du pays, la saison des fêtes cette année devant être «plus chargée» qu'en 2021, avec un retour «au niveau d'avant la pandémie», selon l'agence chargée de la sécurité dans les transports (TSA). La compagnie United Airlines a «encouragé» ses clients à vérifier le statut de leur vol, et même à en changer «sans frais». Les routes aussi promettent d'être bondées, avec 102 millions d'Américains devant conduire jusqu'au lieu où ils passeront les fêtes, selon l'Association américaine de l'automobile (AAA).

Au total, environ 112 millions de personnes doivent voyager au moins 80 km entre le 23 décembre et le 2 janvier, selon cette organisation, soit le troisième niveau le plus haut depuis qu'elle a commencé ce comptage en 2000.

Des vigilances et alertes au froid ont été émises dans des portions d'au moins 26 États, selon le NWS, et s'étendent de la frontière avec le Canada jusqu'à la côte du Golfe du Mexique au Texas.

La neige n'est pas ce qui inquiète le plus concernant cette tempête, mais plutôt le froid et les vents. Les plus fortes chutes de neige devraient survenir sur la région des grands lacs entre mercredi soir et vendredi, avec un peu plus de 30 centimètres attendus.

En février 2021, un froid glacial s'était abattu sur le Texas notamment, provoquant une envolée de la consommation d'énergie suivie de coupures d'électricité massives durant plusieurs jours. Les services météorologiques se sont cette fois voulus rassurants dans cet État, les températures devant y être moins basses et pour moins longtemps que lors de cet épisode.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Phantôme_
22/décembre/2022 - 14h48
Vitemadosed a écrit :

Les Démocrates ont truqué les élections.

Deux fois.

Avez-vous des preuves ?