09/12 15:27

Le Conseil d'Etat annule le décret interdisant les emballages plastiques pour fruits et légumes, moins d'un an après son entrée en vigueur

Moins d'un an après son entrée en vigueur, les emballages plastiques autour de certains fruits et légumes pourraient faire leur retour sur les étals : le Conseil d'Etat a annulé vendredi le décret d'application de cette mesure, le jugeant "illégal" et demandant à l'Etat d'écrire un nouveau texte.

Depuis le 1er janvier 2022, de nombreux fruits et légumes frais non transformés, comme les courgettes, poivrons, concombres, pommes, poires ou oranges, ne pouvaient plus être vendus sous emballages plastiques. Le décret d'application était paru en octobre 2021 et fixait notamment des tolérances d'emballages plastiques jusqu'en 2026 pour les plus fragiles comme les fruits rouges.

C'est ce calendrier progressif qui a été jugé illégal par le Conseil d'Etat, saisi notamment par les industriels du plastique, la plus haute instance administrative jugeant que l'Etat avait outrepassé le mandat qui lui avait été fixé dans le cadre de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vosegus
9/décembre/2022 - 17h27

Pour une fois (n'est pas coutume) je vais défendre le Conseil d'Etat. Il n'a pas annulé la loi sur l'emballage plastique mais juste le décret d'application qui a outrepassé le mandat qui lui avait été fixé dans le cadre de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire. 

En clair, le texte dépassait les bornes. 

Portrait de Phantôme_
9/décembre/2022 - 16h55
Bigpower a écrit :

Après, tout n'est pas si simple.  Contrairement à ce que pensent souvent les écolos, les choses ne sout pas toujours blanches ou noires. Et concernant les emballages plastiques, des études ont montrées que parfois le bilan écologique d'un produit est meilleur avec un emballage que sans.  En effet pour certains produits fragiles, s'il n'y a pas de protection, les pertes sont parfois énormes et obligent donc à jeter une partie de la production tout au long de la chaine de commercialisation. C'est donc un équilibre à trouver entre les conséquences induites par la fabrication, gestion et recyclage d'un emballage par rapport aux conséquences d'une production supérieures pour compenser les pertes.  Par exemple, pour l'environnement vaut-il mieux produire 100 concombres emballés par un film plastique ou 120 concombres nus...  Tout ça peut se réfléchir et se calculer. (Mais pas par les écolos qui en général ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez). Comme disait je ne sais plus qui, l'écologie est bien trop complexe pour être gérée par des écologistes.  C'est à cause des écologistes qu'on n'a plus assez de centrales nucléaires et qu'on doit rouvrir les centrales à charbon !   Et c'est à cause des écologistes qu'on ne développe plus que des voitures électriques qui risquent de créer des catastrophes écologiques pour produire les batteries, les recycler et pour produire de l'électricité pour les faire rouler...  Rien n'est simple, et l'écolo est trop binaire.

Essayez d'expliquer cela à un abruti qui se colle sur un croisement de route ou bien une connasse qui jette de la soupe sur un tableau dans un musée... peine perdue.

Portrait de Bigpower
9/décembre/2022 - 15h56

Après, tout n'est pas si simple.  Contrairement à ce que pensent souvent les écolos, les choses ne sout pas toujours blanches ou noires. Et concernant les emballages plastiques, des études ont montrées que parfois le bilan écologique d'un produit est meilleur avec un emballage que sans.  En effet pour certains produits fragiles, s'il n'y a pas de protection, les pertes sont parfois énormes et obligent donc à jeter une partie de la production tout au long de la chaine de commercialisation. C'est donc un équilibre à trouver entre les conséquences induites par la fabrication, gestion et recyclage d'un emballage par rapport aux conséquences d'une production supérieures pour compenser les pertes.  Par exemple, pour l'environnement vaut-il mieux produire 100 concombres emballés par un film plastique ou 120 concombres nus...  Tout ça peut se réfléchir et se calculer. (Mais pas par les écolos qui en général ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez). Comme disait je ne sais plus qui, l'écologie est bien trop complexe pour être gérée par des écologistes.  C'est à cause des écologistes qu'on n'a plus assez de centrales nucléaires et qu'on doit rouvrir les centrales à charbon !   Et c'est à cause des écologistes qu'on ne développe plus que des voitures électriques qui risquent de créer des catastrophes écologiques pour produire les batteries, les recycler et pour produire de l'électricité pour les faire rouler...  Rien n'est simple, et l'écolo est trop binaire.