05/12 12:01

La cour d'assises de Bruxelles a entamé aujourd'hui les débats au procès des attentats jihadistes qui ont fait 32 morts en 2016 dans la capitale belge - VIDEO

La cour d'assises de Bruxelles a entamé aujourd'hui les débats au procès des attentats jihadistes qui ont fait 32 morts en 2016 dans la capitale belge, un moment à la fois attendu et redouté par des victimes encore traumatisées. Après la constitution du jury populaire mercredi, l'audience a repris lundi peu avant 10H00 (09H00 GMT) pour entrer enfin dans le vif du sujet.

Les débats devraient durer jusqu'en juin. Le matin du 22 mars 2016, deux jihadistes s'étaient fait exploser dans le hall des départs de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem, et un troisième une grosse heure plus tard dans une station de métro du quartier européen, causant 32 morts et plusieurs centaines de blessés.

Ces attentats-suicides, revendiqués par le groupe Etat islamique (EI), ont été perpétrés par la cellule jihadiste déjà à l'origine des attaques du 13 novembre 2015 (130 morts à Paris et Saint-Denis). Face au neuf accusés dont le Français Salah Abdeslam - seul membre encore en vie des commandos du 13-Novembre, arrêté à Bruxelles quatre jours avant les attentats de mars 2016-, plus d'un millier de personnes réclament la réparation d'un préjudice, selon le parquet fédéral.

Parmi ces parties civiles: des parents ou proches des 32 tués, des personnes blessées par les explosions ou traumatisées par les "scènes du guerre" vécues ce jour-là. En ouvrant l'audience, la présidente de la cour Laurence Massart a constaté l'absence de deux des 24 jurés suppléants.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions